Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLycia › Fifth sun

Lycia › Fifth sun

  • 2019Projekt PROJEKT 359 • Lim • 1000 copies • 1 CD digipack

cd • 8 titres

  • 1Cull
  • 2Fifth sun
  • 3Sky and sea
  • 4Fall down in the sun
  • 5End day again
  • 6We sleep in winter
  • 7North town
  • 8The dreaming body

informations

Lycium Music, Mesa, Arizona, USA.

https://lycia.bandcamp.com/

line up

Tara Vanflower (chant) Mike VanPortfleet (chant, choeurs, guitare, programmation, synthé), David Galas (basse, synthé, programmation)

chronique

  • marasme solaire de mangrove

On les laisse à un endroit, on les y retrouve mais jamais de la même façon, certaines formations ont défini une liberté d’écriture des la complétion de leur ADN; Lycia est l’une d’elles. ‘Fifth sun’, par exemple, est l’album de Tara Vanflower, Mike VanPortfleet ne poussant sur la chansonnette que tout à la fin, sur un seul morceau. Serait-ce l’explication de cette proximité si ce n’est sonore du moins philosophique avec les compatriotes de Trance to the Sun ou dans une moindre mesure les Cocteau Twins ? Alors que ces derniers avaient lancé un son unique, ils s’en sont distanciés en en explorant une facette toujours plus céleste. Rie n de cela chez les Américains qui tout en s’inspirant on conserver la toxicité et la noirceur des lignes de départ. Pas question de s’élever vers le ciel, comme Trance to the Sun, Lycia se sont interdits cette option, ont tissé un cocon de miasmes pour que les plantes de leur jungle luxuriante gardent encore et toujours des teintes obscures, y compris dans la canonnée. De fait, sur ce ‘Fifth sun’, Lycia proposent ce qu’auraient pu produire les Jumeaux Cocteau s’ils ne s’étaient enfermés trop dans leur propre trip. Il y a en effet dans le chant des textures mélodiques presque pop dans l’accroche, soutenues par des murs de guitare en constants mouvements comme bougent les rais pâles de lumière qui tentent de percer la surface des eaux. Ces textures épaisses demeurent la patte du groupe même quand elles s’éclairent quelque peu. Globalement, le disque est rythmé également avec une boîte très en avant, homogène globalement, entre deux eaux avec quelques tentations vaseuses (‘End Day again’, ‘We sleep in winter’). L’unique chanson interprétée par Mike VanPortfleet est même plutôt rythmique mais si elle conserve une touche diffuse dans le rendu. On pourrait presque songer parfois à une version ‘lumineuse’ du Swans de ‘The Great Annihilator’, je dis bien presque car au final le chant joue un rôle déterminant dans cette impression. Nullement éthéré mais suffisamment clair pour qu’un peu de soleil semble percer la mangrove… Même les couleurs reflètent de l’ombre quand soumises à ses rayons…

note       Publiée le lundi 5 juin 2023

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

Cocteau Twins - Head over heels

Cocteau Twins
Head over heels

Trance To The Sun - Via Subterranea

Trance To The Sun
Via Subterranea

En eaux moins boueuses

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Fifth sun" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Fifth sun".

    notes

    Note moyenne        1 vote

    Connectez-vous ajouter une note sur "Fifth sun".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Fifth sun".