Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNaturata Brutalismus › Naturata Brutalismus

Naturata Brutalismus › Naturata Brutalismus

cd • 10 titres

  • 1Dejarnos Caer
  • 2El Funeral del Ángel
  • 3Extremaunción
  • 4Apetitus Naturalis
  • 5NB 0.1
  • 6Antropófago
  • 7La Ruptura de la Gravedad
  • 8Sacro Santo
  • 9Antropoceno
  • 10Deseo en la Liquidez

extraits vidéo

informations

Berlin, Allemagne, 2020.

https://naturatabrutalismus.bandcamp.com/album/naturata-brutalismus

line up

Emilio Cordero Checa, Juan Auz, Almar David

chronique

Il y a beaucoup d’éléments de nature à me plaire chez Naturata Brutalismus, à commencer par le côté deathrock hispanique impliquant souvent une manière de poser les mots comme une forme de scansion suivant la musique. A première écoute, la musique du groupe sonne directe, presque un peu uniforme et décevante malgré la fougue évidente injectée en ses lignes, il faut s’y reprendre à plusieurs fois pour décortiquer les diverses couches de gras, comprendre les intentions et les atmosphères. La prédominance de la boîte m’a un peu surpris car elle ne cherche pas à fusionner avec la basse pour une rythmique pêchée et fluide; au contraire, le groupe assume cette vie propre des percussions électroniques permettant à la basse d’éviter un jeu purement de suivi et de balayage. C’est en réalité le cadre de la trame qui dégage un aspect presque hypnotique, renforcé par quelques loops d’ambiance bien torchées; la guitare s’y pose avec ses sonorités plus glacées que purement deathrock (second étonnement). Après écoute de quelques chansons apparait soudain la vérité; derrière cette colère sourde omniprésente se dissimule en filigrane une mélancolie assez terrible qui a le bon goût de s’épandre de manière diffuse et spectrale, pas trop ouvertement. La voix prend alors tout son sens, le poids des mots complète et on réalise que le groupe a effectué un vrai travail sur les atmosphères en évitant de céder à des schémas trop évidents et alter-punk. Une écoute en MP3 a d’ailleurs tendance à gommer ces nuances subtiles que les artistes ont mis en place, ce qui est regrettable car ce disque, c’est comme danser dans un club éclairé de spots bleus uniquement et dont on aurait sciemment baissé la température de quelques degrés. L’obscurité de Naturata Brutalismus est palpable mais pas étouffante, froidement étrange plus que glaciale, ce qui confère au disque un climat spécial plutôt sexy. Les deux dernières compositions sont de ce point de vue de pures réussites, notamment le fabuleux ‘Antropocena’ très classique de prime abord mais entouré d’un halo spectral mais pas uniquement au sens gothique du terme, il y a cette ligne de tension dont on hésite si elle bascule vers l’angoisse ou la colère. C’est tout au crédit de Naturata Brutalismus que de tenter des choses et à mon humble avis, ils parviennent réellement à poser une atmosphère, de cinéma muet passée au filtre bleu/sépia. Pour émettre un bémol, j’ai malgré tout l’impression que le combo peut encore mieux faire et, c’est pas si courant, on a l’impression parfois que les titres s’arrêtent au moment où en totalement pris dedans (‘Deseo en la liquidez’ qui aurait pu durer deux minutes de plus, par exemple). Pas grave, c’est cool d’être déstabilisé en terrain connu. 4,5/6

note       Publiée le mercredi 15 mars 2023

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

My Own Burial - Into black visions

My Own Burial
Into black visions

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Naturata Brutalismus" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Naturata Brutalismus".

    notes

    Note moyenne        2 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Naturata Brutalismus".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Naturata Brutalismus".

    Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
    avatar

    Pas encore écouté pour le moment...

    Note donnée au disque :       
    Aplecraf Envoyez un message privé àAplecraf

    J'aime beaucoup beaucoup le nouveau, qui confirme et approfondit celui-ci.

    Note donnée au disque :