Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPestilence › Spheres

Pestilence › Spheres

11 titres - 33:19 min

  • 1/ Mind reflections
  • 2/ Multiple beings
  • 3/ The level of perception
  • 4/ Aurian eyes
  • 5/ Soul search
  • 6/ Personnal energy
  • 7/ Voices from within
  • 8/ Spheres
  • 9/ Changing perspectives
  • 10/ Phlieas
  • 11/ Demise of time

enregistrement

Studio Arnold Mühren

line up

Patrick Mameli (guitares, chant), Marco Foldis (batterie), Jeroen Paul Thesseling (basse), Patrick Uterwijk (guitares)

remarques

chronique

Dernier album pour Pestilence, "spheres" marque enfin une réelle évolution, et cette fois ci non des moindres. en effet, adieu le death metal binaire et rentre dedans, bonjour les experimentations. Pestilence se met à la guitare synth et dans la lignée d'un Cynic se met à composer des morceaux plus alambiqués dont l'atmosphère très spatiale saura peut-être convaincre les fans les moins brutales de Nocturnus. La plus grosse difficulté pour cet album est d'oublier le passé death du groupe. Le tempo s'est ralenti, les patterns rythmiques se font plus recherchés, les riffs parfois cassés demeurent pour autant simple (bien que manquant d'accroches), la basse n'hésite bien evidemment pas à faire sa vie de son côté, bref nous sommes en 93 et Pestilence avait déjà bien compris qu'il fallait changer. Le problème ici, c'est que mis de côté cette ambiance "spatiale" fort réussie, les années ont sacrément entamé ce "Spheres". Cette prod, froide et clinique, qui masque le manque d'efficacité des riffs, mais qui ne parvient pas à faire oublier les sons absolument immondes de la guitar synth (pour les neophytes, une guitare dont les effets simulent un clavier). Ces derniers sonnent affreusement kitsch, type vieux bontempi, et si utilisés seuls (le sinstrumentales) leur aspect vintage charme quelque peu, leur utilisation au sein d'une compo "metal" gâche tout. Alors attention, ce dernier point risque d'être très discutable selon les personnes, ce disque est si particulier que soit l'on aime soit on deteste. L'adjonction de ces breaks et structures jazzy, et ces passages complètement barrés risquent de sévèrement refoirdir le metalleux de base, déjà calmé par la relative mollesse des riffs présentés. En revanche l'amateur d'explorations diverses (ici une espece de mélange death/jazzy avant-gardiste), des riffs en 6/8 et des solos de guitar synth complètement barrés pourrait bien trouver son bonheur ici. Pour ma part, un peu au milieu de ces deux clichés, j'aurai tendance à dire qu'il manque quelque chose à ce disque. Cette prod' trop kitsch, ces claviers qui peuvent transcender comme gacher une mesure et l'impression que le mélange donne plus lieu à du mauvais goût qu'autre chose. En même temps je n'étais pas déjà fan de Cynic hein... Plus accessible que ce dernier cependant, "Spheres" aura je pense tout de même sa chance vers les death metalleux les plus frileux en matière d'experimentations.

note       Publiée le mardi 11 juillet 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Spheres".

notes

Note moyenne        16 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Spheres".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Spheres".

Rocky Turquoise › mardi 1 octobre 2013 - 08:29  message privé !

Je sais pas comment j'ai fait pour laisser dormir tranquillement ce truc pendant autant d'années. Va falloir que je redonne une chance aux autres maintenant, le con.

dimegoat › mardi 4 septembre 2012 - 15:17  message privé !

ah j'adore ce truc! il rapproche deux de mes amours: le death metal et la musique 16bit.

yog sothoth › dimanche 22 mai 2011 - 14:02  message privé !
avatar

Pas trop fan du style, mais le premier album de Cynic est loin au dessus du panier pour moi

vargounet › dimanche 22 mai 2011 - 11:41  message privé !

Déjà écouté Atheist par contre, musicalement ça touche du bois surtout la basse. Mais bon après pas transcendé non plus, c'est juste pas mon genre de prédilection ce type de Death je pense ...

Fryer › dimanche 22 mai 2011 - 11:14  message privé !

Les derniers Cynic sont vraiment fadasse et pas terros oui, mais Focus, que ce soit l'original ou la réédition, est vraiment très bon. La production ne me choque pas plus que ça...

Sinon tentez toujours Unquestionable Presence d'Atheist.

Note donnée au disque :