Vous êtes ici › Les groupes / artistesVSteve Von Till › A Deep Voiceless Wilderness

Steve Von Till › A Deep Voiceless Wilderness

cd • 6 titres • 37:12 min

  • 1Called From The Wind06:27
  • 2We'll Always Have The Sea05:09
  • 3The Emptiness Swallows Us All07:03
  • 4Shelter In Surrender04:12
  • 5The Spiraling Away07:19
  • 6Nightshade High Country07:02

informations

Enregistré par Steve von Till à The Crow's Nest, Spirit Lake, Idaho. Piano et overdubs enregistrés par Randall Dunn à Flora Recording and Playback, Portland, Oregon. Violoncelle et cor enregistré par Brent Arnold à Brooklyn, New York. Produit et mixé par Randall Dunn à Flora Recording and Playback, Portland, Oregon. Masterisé par Robert Weston.

Version instrumentale de l'album "No Wilderness Deep Enough" sorti en 2020. Sorti en CD, en ligne, en vinyle.

line up

Steve von Till (piano, mellotron, électronique, effets), Brent Arnold (violoncelle), Aaron Korn (cor), Randall Dunn (synthétiseur, mellotron)

chronique

Steve von Till ce n'est pas seulement un vieil ex-dreadlocké qui beugle dans un micro en secouant vivement la tête, c'est surtout quelqu'un qui trippe intensément comme on dit chez moi. Le regard perdu au loin, sur l'horizon, Steve brasse des thématiques liées à l'oubli, le temps qui passe, les mondes qui nous dépassent. Et depuis maintenant des années, il rampe ou plane de plus en plus vers une abstraction contemplative, son regard absinthe comme dirait l’autre plongeant dans une méditation psychédélique remplie de rêveries colorées, calmes et enveloppantes. Ce "Deep Voiceless Wilderness" est donc muet, instrumental pour la première fois sous son nom si je ne m'abuse, et c'est son petit dernier. Vous retrouverez donc de longues plages instrumentales, avec beaucoup de claviers, d'électroniques, nappes à la Eno, un peu de violon, et surtout je le re-re-dis le retrait de sa voix, et c'est aussi bien d'écouter le Steve au naturel et ses "romances sans parole", américaines pur jus dans le sens où je ne sens rien d'autre à son écoute que le besoin de montrer que l'univers le dépasse, le submerge, qu'il nous le "chante" du mieux qu'il peut, et je suis d'accord avec lui, c'est beau tout ça, et c'est aussi cruel, mortel, tranchant tranchant quand les petites saturations et réverbérations à la Tribes of Neurot nous rappellent que tapies dans l'ombre se cachent des choses pas nettes qui risquent de vous brûler très fort. Sacré Steve, tu me fais parler, arrête de me servir comme ça aussi oh ! Faut que je rentre maintenant ! Faut pas que je sois trop saoul.

note       Publiée le mardi 28 février 2023

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

Brian Eno - Ambient 4 - On Land

Brian Eno
Ambient 4 - On Land

dixit Steve

Gavin Bryars - The sinking of the Titanic / Jesus' blood never failed me yet

Gavin Bryars
The sinking of the Titanic / Jesus' blood never failed me yet

dixit 2

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "A Deep Voiceless Wilderness" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "A Deep Voiceless Wilderness".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "A Deep Voiceless Wilderness".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "A Deep Voiceless Wilderness".

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Et donc la version chantée est très bien, mais on s'aperçoit ici qu'on se passe très bien de l'interprétation un peu... De Niro ? de SVT ; sans que pour autant ça en fasse totalement du Harvestman pur jus. Mais du coup j'ai envie de réécouter quand même la version avec la voix de barbe.

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

"oopsie"

Note donnée au disque :       
L.Autre.Du.Dehors Envoyez un message privé àL.Autre.Du.Dehors

Cela lui avait échappé !

Rastignac Envoyez un message privé àRastignac
avatar

Ben voui je l’ai écrit dans les « remarques »!

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Il ne t'aura pas échappé que c'est la version instrumentale de l'album sorti peu avant ?

Note donnée au disque :