Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMaul › Seraphic Punishment

Maul › Seraphic Punishment

détail des votes

Membre Note Date
Rastignac      dimanche 22 janvier 2023 - 16:38

cd • 10 titres • 36:40 min

  • 1Of Human Frailty05:02
  • 2Seraphic Punishment04:11
  • 3Repulsive Intruder04:03
  • 4Monarchy of Mold04:22
  • 5Deity Demise04:04
  • 6Buried in Resin03:14
  • 7Invocations - Interlude00:46
  • 8Oracular Burial Grounds03:27
  • 9Infatuation03:23
  • 10Carrion Totem04:08

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Enregistré par Jake Watson, Earl Studios avril 2021. Mixé et masterisé par Andreas Linnemann.

line up

Garrett Alvarado (voix), Anthony Lamb (guitare), Al Nikolas (guitare), Mike Griggs (basse), Robby Anderson (batterie), Mike Griggs (basse), Robby Anderson (batterie)

Musiciens additionnels : Myk Colby (synthétiseurs, samples), Brian Ortiz a.k.a. Big O))) (interlude sur "Invocations")

remarques

Sorti en CD, vinyle, cassette, en ligne. Illustration par Jason Barnett.

chronique

Il y a beaucoup d'éléments à prendre en compte dans mon besoin de décrire cet artiste et cet album. Tout d'abord, le groupe s'appelle Maul, et pour tous ceux qui ont pratiqué le rugby "devant", ça veut dire quelque chose : sentez la nostalgie de l'odeur de boue cuite avec la sueur, cet emmêlement forcené des bras pour la baballe, ce combat insensé pour cinq mètres... aussi inutile et dantesque et beau que le death metal ! Deuxxxio : le groupe vient de Fargo, Dakota du Nord, et pour ceux qui se sont perdus les yeux dans le film et la série, ça veut dire aussi autre chose, ça rappelle l'ambiance des villes "rurales", celles que bibi a fréquenté la moitié de sa vie, ça donne un cachet. Et troizo, la musique. Le groupe a sorti une pelletée de petites choses jusqu'à cet album qui date de l'année dernière, et c'est une pépite de death sans fioriture, le batteur réinventant de temps en temps le style avec une approche un peu fenrizienne : de loin ça parait le bordel, de près c'est la classe décalée, punkoïde qui pue de dessous les bras, aussi naturel qu'un établi de bricoleur parfumé d’huile de moteur. Même si la pochette renvoie à du psychédélisme maléfique genre premiers albums de Cathedral ou toiles de Jerôme Bosch, le son reste donc celui d'un groupe un peu death and roll sur les bords, très velu, ayant le talent de produire des morceaux taillés pour le pit et la bagnole, notamment sur de longues lignes droites. Très bien écrit et groovy, grave et assez proche de ces groupes crustillants de death / doom / hardcore qu'on écoutait il y a dix ans, cette overdose de violet et de rose a teinté mon esprit d'une noirceur pas trop monotone et je ne m'en vais pas au vent mauvais, je n'écris pas de lettre à Élise, je ne fais pas de recours auprès du tribunal administratif, je ne toucherai pas de retraite ni 20000 Francs, je ne vais pas en prison, je ne suis pas un héros, faut pas croire ce que disent, les journaux. "Que c'est beau, c'est beau la vie" en quelque sorte !

note       Publiée le dimanche 22 janvier 2023

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Seraphic Punishment" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Seraphic Punishment".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Seraphic Punishment".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Seraphic Punishment".

nicola Envoyez un message privé ànicola

Matching Maul ?