Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBurning Gates › Risvegli

Burning Gates › Risvegli

cd • 11 titres

  • 1Lilith
  • 2To the moon
  • 3L'altra faccia della luna
  • 4Il regno del vento
  • 5Muro nero
  • 6Risvegli
  • 7Nel profondo
  • 8Distruggere il tempo
  • 9Vendetta
  • 10Finalement pioggia
  • 11Lacrime

enregistrement

Aqualuce Studios, Turin, Italie, juin-juillet 1996.

line up

Michele Piccolo (chant, guitare), Andrea Canella (guitare), Giulio Forsi (basse), David Bo (batterie)

Musiciens additionnels : Diego Merletto (clavier)

remarques

Disponible sur l'excellente compilation 'The Aqualuce Years' groupant les quatre premiers essais remasterisés avec bonus sortie chez Swiss Dark Nights. https://burninggates.bandcamp.com/

chronique

Seconde autoproduction, second passage par les bras de Lilith. En fait, ce premier réel LP débute par les mêmes deux titres que l’opus précédent dont il reprend aussi d’ailleurs quelques autres morceaux. Je comprends pleinement les musiciens, difficile de se contenter d’une simple K7; heureusement que la version disponible sur la compilation ‘The Aqualuce Years’ est remasterisée. Voilà en tout cas une formation pleine d’entrain et de confiance qui déboule ici, légèrement plus hargneuse et tout aussi en plein possession de ses moyens. Si les ambiances sont toujours très travaillées, on dénombre moins de mid-tempo, les Italiens préfèrent enter dans le lard (le seitan pour les végétariens) directement, avec des rythmiques de cavalcade. On sent les influences post punk goth du début des 80’s plus que les Fields of the Nephilim ou alors époque ‘Dawnrazor’. Cette approche plus nette ne gâche en rien les qualités des musiciens, les mélodies sont excellentes, les tourbillons de guitare jouissifs as fuck, la rythmique assure, quant à ce chant en italien, volontaire, il sonne impliqué, sincère, conférant au même titre que les paroles en italien une ambiance spéciale. ‘Risvegli’ colle finalement parfaitement comme titre, non pas que la K7 précédant ait été molle mais ici, c’est sans temps mort. La profondeur et la noirceur sont dégagées d’emblée par les instruments et le jeu, inutile donc de passer des heures à brosser le tableau. Je ne peux qu’adhérer pleinement ayant déploré un chouïa le parti pris des Fields of the Nephilim de se rapprocher de structures progressives aux détriments de hits directs (même s’ils géraient bien l’affaire). A l’écoute de la qualité de disques comme ce ‘Risvegli’, on en vient à s’interroger quant au relatif anonymat de Burning Gates en comparaison de formations européennes bien moins talentueuses mais plus exposées (Burning Gates, Merry Thoughts, pour ne pas les citer). Obstacle de la langue ? Manques de moyens pour la promotion ? Il n’est jamais trop tard.

note       Publiée le samedi 14 janvier 2023

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • allobroge
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Risvegli" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Risvegli".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Risvegli".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Risvegli".

allobroge Envoyez un message privé àallobroge

Excellent groupe , Shelleyan toujours à l’affût pour délester notre maigre pécule au profit de la riche Suisse ( mais cette réédition s'avère indispensable ) !

Note donnée au disque :