Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNeu! › 2

Neu! › 2

11 titres - 42:22 min

  • 1/ Für Immer (10:56)
  • 2/ Spitzenqualität (4:00)
  • 3/ Gedenkminute (2:04)
  • 4/ Lila Engel (4:45)
  • 5/ Neuschnee 78 (2:33)
  • 6/ Super 16 (3:39)
  • 7/ Neuschnee (4:08)
  • 8/ Cassetto (1:48)
  • 9/ Super 78 (1:36)
  • 10/ Hallo Excentrico! (3:41)
  • 11/ Super (3:12)

enregistrement

Sindrome-Dumont-Time Studio, Hambourg, Allemagne, janvier - février 1973

line up

Klaus Dinger (banjo, guitare, percussions, piano, batterie, voix, clavier), Michael Rother (basse, guitare, percussions, clavier)

remarques

Le label Astralwerks a enfin réédité sur support cd cette série de trois disques avec l'aval des membres du groupe, tout pressage antérieur devant être considéré comme pirate.

chronique

Du kraut rock pur et dur, c'est à dire cette manière particulière de concevoir la musique rock, loin des prétentions jazzistiques de leur comparses anglo-saxons, mais plus tournés vers les expérimentations électroniques, voilà ce que dessinait Neu!, avec d'autres, dans le paysage musical allemand, pourtant quasi ignoré à l'époque, en ce début d'années soixante-dix. Fort du résultat concluant de leur premier essai, le faux duo Dinger et Rother rentre à nouveau en studio pour enregistrer le subtilement nommé "2". "Für Immer" pourrait passer pour une prise alternative de "Hallogallo" qui ouvrait déjà leur album éponyme : même entêtement métronomique, même sens du groove, même délire tiré en longueur. L'utilisation d'une chambre d'écho sur "Spitzenqualität" ne laisse quant à lui plus planner le moindre doute sur la perrenité de leur influence que nous évoquions déjà précédemment sur le groupe de Ian Curtis (Joy Division). A sa suite, "Gedenkminute" fait office de corridor où le vent s'engouffre et camoufle avec peine le son lointain d'un clocher Sabbathien avant que le groupe nous bombarde avec "Lila Engel", un (hard) rock endiablé que ne renierait ni Hawkwind, ni Mötörhead, son prolongement. La suite du disque, elle, est proprement hallucinante : les sept titres qui nous menent tout doucement vers la fin du disque n'est que relectures en accéléré et au ralentis de deux titres, "Super" et "Neuschnee", où transparaît donc de manière évidente et radicale l'utilisation intensive que Neu! fait des technologies studio. Un résultat sidérant au possible qui renvoit toutes les tentatives de Pink Floyd dos au mur. Au final, moins représentatif et moins accompli que leur premier effort, "2" se montre pourtant nettement plus expérimental tout en préservant sa vraie nature. Étrange et attachant.

note       Publiée le jeudi 19 septembre 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "2".

notes

Note moyenne        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "2".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "2".

Coltranophile › mercredi 15 septembre 2021 - 10:50 Envoyez un message privé àColtranophile

Le merveilleux "intrus" ici est "Lila Engel" (toute ressemblance avec CAN étant purement fortuite). Présence bienvenue au milieu d'un disque plus expérimental et abordable même (la continuité y est plus évidente) que son prédécesseur, certes, mais aussi plus monolithique et presque glaçant (pour ne pas dire glaciale). Une forme d'abstraction qui arrive à toucher au coeur tout de même.

Message édité le 15-09-2021 à 10:52 par Coltranophile

Note donnée au disque :       
Walter Smoke › vendredi 1 mai 2015 - 09:32 Envoyez un message privé àWalter Smoke

Techniquement, cet album est une bombe thermonucléaire surpuissante. Je dirais même qu'il s'agit d'un redoutable crossover entre le krautrock, l'électro (au sens moderne du terme) et le punk, rien que ça. Comme le dit la chronique, des groupes comme le Floyd se doivent de se faire petit face à Neu!

Note donnée au disque :       
Fryer › jeudi 4 juin 2009 - 23:00 Envoyez un message privé àFryer

Le seul que je connais de Neu! pour l'instant. Tres en avance sur son époque je trouve. Bon c'est complètement expérimental comme disque, un peu hétérogène dans la qualité et dans la diversité des titres. M'enfin assez remarquable pour l'époque. Coup de cœur pour Super 78 et son rythme endiablée

Note donnée au disque :       
kama › dimanche 30 mars 2008 - 17:50 Envoyez un message privé àkama
Completement, batterie metallique bien martiale et bidouillages indus, jsais pas si ca rapelle neurosis, mais les swans ou SPK sont pas loins, surtout avec cette bonne ambiance digne d'une sidérurgie bielorusse.
merci pour le fusil... › jeudi 27 mars 2008 - 21:23 Envoyez un message privé àmerci pour le fusil...
ouais bon c'est sur que c'est un peu facile , mais ça sonne vachement doom drone mon cul , tous les trucs de gros méchants bien gras qu'on trouve aujourd'hui , non ?(un peu ??)