Vous êtes ici › Les groupes / artistesPThe Pop Group › Honeymoon on Mars

The Pop Group › Honeymoon on Mars

cd 1 • 10 titres

  • 1Instant halo
  • 2City of eyes
  • 3Michael 13
  • 4War Inc.
  • 5Pure ones
  • 6Little town
  • 7Days like these
  • 8Zipperface
  • 9Heaven ?
  • 10Burn your flag

cd 2 • 5 titres

  • 1Weirdsville [Little Town]
  • 2Destiny Dub [Michael 13]
  • 3?
  • 4The Darkness is calling [Days Like These]
  • 5Barbwire Halo [Instant Halo]

line up

Mark Stewart (chant), Gareth Sager (guitare, clavier, cor), Dan Castis (basse), bruce Smith (batterie)

Musiciens additionnels : Chiara Meattelli, Denise Sherwood, Janine Rainforth, Jed Fox (choeurs féminins), Tuffwize (basse additionnelle)

remarques

Il s'agit de la version box avec un mini Ep de versions alternatives, trois badges et un livret de 32 pages. https://popgroup.bandcamp.com/music

chronique

Qui ose le plus peut se permettre le moins. Après avoir montré à quel point il maitrisait la cacophonie, The Pop Group s’en revenaient prouver que les années n’avaient altéré ni militantisme social ni art de la dissonance. Avec ‘Honeymoon on Mars’, ils montrent qu’ils sont capables de progresser. Plutôt que de se singer, nos Anglais font muer l’inconfort en mélodie pour mieux laisser éclater leur passion de la dub. Car ce disque, ce n’est plus du post punk influencé par la dub mais bien de la dub mâtinée de post punk. Atmosphères plus planantes mais d’autant plus ouvertement sombres avec un Mark Stewart démontrant qu’il peut chanter normalement sans sonner pour autant rassurant. ‘Instant halo’ ouvre brillamment sur une scansion bassée, alourdie d’accords de guitare grinçants, le tout flottant dans un abîme spatial en suspens dont quelques clicks de boîte laisse à croire à l’implosion sans jamais confirmer. Avec ‘City of eyes’, ses petits sons moqueurs, The Pop Group lançent un vrai morceau avec un vrai rythme, une vraie ligne de chant, sauf que la guitare se déchaînent en arrière-plan, la basse fait semblant de jouer du funk en flinguant le groove dans l’oeuf. Avec ‘Michael 13’, le grain se dilue pour s’évaporer dans un ciel sans lumière dont on craint à chaque instant qu’il ne s’ouvre; les synthés, les coeurs plus doux renforcent le malaise et on en vient à croire que ce cosmos n’est peut-être rien d’autre que le plafond de la cellule capitonnée. Si le combo affiche moins de dissonance, il n’a pas perdu son goût des arrangements non conventionnels et fait preuve d’une très grande subtilité. Ainsi le splendide ‘War Inc.’ mêlant influences africaines tribales, sonorités cosmiques, vocaux militants passés aux effets ou ‘Pure ones’ qui ose ouvertement la tristesse, une tristesse écorchée pas toujours si éloignée de certains essais des Virgin Prunes ou du moins de Dave-Id Busaras en solo. Fantastique ! Pas de complaisance gratuite, les morceaux demeurent concis, ne dépassant jamais les cinq minutes. Cette approche moins rêche, plus mélodique, ne nuit en rien à la créativité et l’originalité de cette formation atypique hors mode qui a survécu aux modes en imposant sa propre grammaire qu’elle laisse évoluer. Tels des protéines, des glucides, des acides nucléiques dansant sous un microscope, les sons, les nappes, les couinements électriques, interagissent en se servant des musiques noires et du post punk comme tremplins, sonnant modernes (‘Days like these’, ‘Zipperface’ avec ses hoquets technoïdes) sans renier l’héritage originel. On attendait l’apocalypse, on a du cynisme pas aussi résigné qu’il y paraît. Pour ma part, je suis totalement fan de ces circonvolutions cosmiques capitonnées jamais aléatoires, toujours surprenantes ; quel groupe, mes aïeux ! Si ce skeud était sorti en 1993, il eût pu inspirer ‘Music for the jilted generation’; aujourd’hui, je m’interroge à nouveau quant à son public mais je crois que Mark Stewart et ses comparses s’en foutent un peu…

note       Publiée le lundi 19 décembre 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Honeymoon on Mars".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Honeymoon on Mars".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Honeymoon on Mars".

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Il s'installe très bien à la maison, lui, vraiment.

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

OK, donc ça, c'est achat direc'.

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Ah tiens ? il me parle plus que Citizen Zombie, celui-ci...

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Les miennes branlent mais ne se rendent pas ! Foutue jeunesse piercée...

Note donnée au disque :       
Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

ch'ais pas, moi j'ai des super dents...

Note donnée au disque :