Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSecret Shame › Autonomy

Secret Shame › Autonomy

cd • 11 titres

  • 1Hide
  • 2Accelerate
  • 3Luxury bitch
  • 4Glass palace
  • 5Saccharine dream
  • 6Pink staircase
  • 7January
  • 8Persephone
  • 9Chaining Eris
  • 10Color drain
  • 11Zero

informations

Juin 2021, février 2022; USA.

https://secretshame.bandcamp.com/music

line up

Lena (chant, synthé), Matthew (basse, synthé, guitare, choeurs), Nathan (batterie), Aster (guitare)

chronique

Shelleyan est triste (une seconde nature chez lui, à croire): Lena a sacrifié ses longs cheveux, Lena a peinturluré son visage et ses vêtements de mille couleurs, ce qui en soit ne rend les choses que plus troubles et malsaines mais hélas l’impression ne suit pas dans la musique. Secret Shame, ce coup de coeur qui m’avait uppercuté le foie et savaté les côtes tout en me croquant les dents de par la force de ses mélodies et la passion sauvage de sa chanteuse est retombé d’un coup dans le monde des mortels. Inutile de convoquer les pleureuses et de foncer au supermarché chercher un sac de charbon, ce second album est bon. Voilà, il est juste bon. On retrouve certes ce sens un peu tragique de la mélodie, cette énergie juvénile au regard sombre mais sans que je ne me l’explique rationnellement, la sauce prend moins. Lena chante toujours aussi bien mais elle a bridé sa voix et ça me chagrine un chouïa; elle me saisit par la main là où, auparavant, elle m’enlaçait violemment en m’entraînant rouler sur le sol. La musique, sans vraiment perdre de sa fougue (on compte quand même de belles perles, à commencer par le duo gagnant ouvrant le disque qui justifient l’achat à eux deux), se fait parfois plus retenue, froide là où elle était mordante. ‘Autonomy’, c’est le molosse enragé qu’on a de justesse sauvé du chenil et qui aujourd’hui refuse toujours de donner la patte mais ne montre plus vraiment les crocs, sans avoir perdu pour autant une once de sa beauté ténébreuse. J’ai enchaîné les écoutes mais rien n’y fait, ce post-punk goth de pourtant belle facture, tout sauf aseptisé, soigneusement composé, produit et interprété avec sincérité, a perdu un fragment de sa superbe en chemin. Cela tient peut-être simplement au fait que le prédécesseur m’avait si fortement impressionnée ? Difficile de redevenir humain quand on a côtoyé des anges... ‘Autonomy’ est un disque puissant, riche, torturé et complexe, avec lequel Secret Shame ne démérite pas, auquel pourtant je n’attribue qu’un 4 sans autre justification que mon émotionnel; les années venant, c’est lui peut-être qui lui rendra le 5 qu’il mérite probablement…

note       Publiée le vendredi 16 décembre 2022

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Autonomy" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Autonomy".

    notes

    Note moyenne        1 vote

    Connectez-vous ajouter une note sur "Autonomy".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Autonomy".