Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAeviterne › The Ailing Facade

Aeviterne › The Ailing Facade

cd • 8 titres • 50:51 min

  • 1Denature04:49
  • 2Stilled the Hollows' Sway06:11
  • 3Penitent05:52
  • 4The Reeking Suns07:39
  • 5The Gaunt Sky05:06
  • 6Obeyance05:00
  • 7The Ailing Facade06:55
  • 8Dream in Lies09:19

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Enregistré et mixé par Ian Jacyszyn. Masterisé par Colin Marston. Batterie enregistrée par Colin Marston.

line up

E.R. (basse), I.J. (batterie), S.S. (guitare), G.B. (voix, guitare)

remarques

Sorti en CD, vinyle, en ligne. Illustration par Mark McCoy.

chronique

Dans la catégorie de groupes qui font peur parce qu'ils touillent ce qui est caché et pas beau, qui parlent et reparlent de mystiques paranoïaques, d'enfers particuliers ou d'angoisse démultipliée pour canaliser "l'énergie" afin de devenir "mégasorcier evil", il y a ceux qui font dans la cacophonie parce que c'est le chaos et d'autres qui écrivent des chansons. Aeviterne se place plutôt dans la deuxième catégorie, celle des chansonniers du Mal, tirant des tronches longues comme un jour sans taxi à New York leur ville point d'attache. Il est vraiment facile ici de se laisser porter au jeu d'Aeviterne le gosier méchant, alors qu'il y a foule sur la place du marché dans l'offre de "occulte fait peur dans le noir folie attention ordre du dragon tantrisme fou Crowley brrr" ; pourquoi ? Parce qu'ils écrivent de bonnes chansons, des histoires intéressantes, qui donnent envie d'écouter la suite, tout simplement. Formellement oui ça restera du death metal avec une grosse voix parfois un peu trop... grosse, un peu trop gueularde et qui dénotera un tout petit peu, parce que derrière ça tartine et c'est beau en fait, avec une belle utilisation des guitares non saturées pour que je sifflote sous la douche d'un air pensif... c'est beau comme leur pochette là, le genre de photo que je peux regarder des heures, il y a des images qui n'ont pas de sens et tout ce qu'on peut y retrouver ce sont les tréfonds de nos angoisses habituelles : claustrophobie, thanatophobie, peur de l'inconnu... le fond de commerce finalement du metal depuis les premiers sons de cloche de "Black Sabbath". Joli petite chose sombre sans joie que ce disque en somme, et quelque part : ça me réconforte !

note       Publiée le jeudi 24 novembre 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The Ailing Facade" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The Ailing Facade".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The Ailing Facade".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The Ailing Facade".

saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

Un album qui "désensable les portugaises" et récolte la note de 9.25/10, pourquoi hésiter ?

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Assez impressionnant, de batterie et d'ambiance - grâce à la batterie, mais pas seulement. J'hésite pourtant entre le 4 et le 5. Putain, je suis vache de sérieux et pondéré, bientôt va falloir que je rebosse pour un webzine.