Vous êtes ici › Les groupes / artistesCChelsea Grin › Suffer in Hell

Chelsea Grin › Suffer in Hell

détail des votes

Membre Note Date
Rastignac      jeudi 24 novembre 2022 - 15:03

en ligne • 8 titres • 26:29 min

  • 1Origin of Sin04:25
  • 2Forever Bloom02:49
  • 3Deathbed Companion03:51
  • 4Crystal Casket03:08
  • 5Flood Lungs03:21
  • 6The Isnis03:17
  • 7Mourning Hymn03:38
  • 8Suffer in Hell, Suffer in Heaven02:00

line up

Tom Barber (voix), Stephen Rutishauser (guitare), Pablo Viveros Segura (batterie), David Flinn (basse)

remarques

Sorti uniquement en ligne ; éditions CD et vinyle à venir

chronique

Styles
hardcore
metalcore
metal extrême
death metal
Styles personnels
migrainax

Ah, l'Amérique. Son goudron, son pétrole, son silicone, ses gens, ses armes, ses sectes, sa musique, ses groupes de deathcore ! C'est beau comme un camion l'Amérique, ça rutile, ça brille, et parfois ça éblouit, par exemple Chelsea Grin qui nous joue du deathcore extrêmement brillant, surproduit ça va de soi, mais que ça fait mal aux yeux ! Grâce notamment à leur touche de sel particulière, à savoir l'ajout de synthoches qui font "orchestre de violons". Vous avez donc votre lot de breaks, de mosh burnes, de voix "chui foudémon moi", d'obsessions chrétiennes (Salt Lake City les enfants), et donc de petites litanies violons / chœurs hantés comme dans la BO du film Harry Potter. Incroyable ! C'est comme ça qu'on se pose des questions sur la capacité à se renouveler de certains genres musicaux : suffit de rajouter un mec au Kibordz, ça restera le seul à ne pas savoir quoi faire de ses doigts quand il n'aura rien à jouer ; vous voyez, quand vous êtes à la guitare, si vous n'avez rien à jouer pendant trois quatre secondes vous pouvez faire des grimaces, bouger votre manche devant le public comme ça en faisant le singe de fer pardon de métal, mais quand vous êtes pianiste ? Hein ? C'est ce que je me disais en voyant la victime de ce procédé odieux chez Nocturnus. Le pauvre, et encore là il n'y avait pas de mosh parts ! Comment faire ? Bon un concert de Chelsea Grin de toute façon doit rameuter tous les gymnastes du canton dans la salle de spor... de concert, en jogging en marcel pour que ça soit plus pratique, ils seront trop occupés pour regarder ce que fout le claviériste. Arf... Y a pas à dire, Meshuggah aura vraiment engendré des milliards de bubons monstrueux, mais ça suffit à passer un bout d'après-midi ma foi, et puis comme ça vous aurez la fin de votre question sur les capacités de renouvellement des sous-genres du rock n'roll ; pour ma part, je vous donnerai une réponse d'intérimaire : "mmm. Peut-être".

note       Publiée le jeudi 24 novembre 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Suffer in Hell" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Suffer in Hell".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Suffer in Hell".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Suffer in Hell".