Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJust Mustard › Heart Under

Just Mustard › Heart Under

détail des votes

Membre Note Date
born to gulo      jeudi 17 novembre 2022 - 06:52
Raven      jeudi 17 novembre 2022 - 06:26
Aplecraf      samedi 19 novembre 2022 - 17:41

cd 1 • 10 titres • 45:18 min

  • 123
  • 2Still
  • 3I Am You
  • 4Seed
  • 5Blue Chalk
  • 6Early
  • 7Sore
  • 8Mirrors
  • 9In Shade
  • 10Rivers

line up

Katie Ball (chant, tambourin), David Noonan (guitare, voix), Mete Kalyoncuoglu (guitare), Robert Hodgers Clarke (basse), Shane Maguire (batterie, percussions, escalier)

remarques

chronique

Les grincements métalliques peuvent envoûter. Des esprits voraces s'y cachent, parfois. Vu de loin, on dirait juste un tas d'épaves vides, mais dedans, mais dedans... Quelque part, au cœur de cette forêt de tôles froissées qui gémissent... Une fille vous appelle à la rejoindre. C'est une petite fille de vingt-trois ans, peut-être dix-sept. On ne sait plus très bien l'âge qu'elle avait quand elle a trébuché. Il doit être marqué dans un registre, à côté de sa photo. On ne sait plus très bien la tête qu'elle avait, mais ceux qui se souviennent d'elle en regardant le bout de leurs chaussures, disent qu'elle était jolie. Captive de la rouille, peut-être est-elle tombée dans un des containers éventrés, alors qu'elle marchait sur le rebord, pour prendre un selfie ? Cette mode de l'urbex, chez les jeunes gens de la ville qui s'ennuient, peut mener aux accidents bêtes... Et vous concevoir des fantômes à beau minois redoutablement gluants, loin des écrans rassurants : dans le monde des sons et des songes. Vous graver de la mélopée indélébile à la lime à ongles, dans vos insomnies. Soumettre des carcasses aux torsions les plus sensuelles, pour leur faire suer des gerbes d'étincelles, sitôt cueillies, déjà fanées... Percevez-vous la plainte érotique du fait divers sordide, blottie dans les décombres ? Ses mélodies aux guitares écorchées qui crissent-jouissent, vous saisissent, leur douce-acide parade, leur envoûtante abrasion ? Elles invoquent la force de la ferraille, tout autant que sa trouble caresse, et révèlent à vos sens à vif la loi immuable de l'organique et du chimique, les liaisons entres les sucs intimes et les fluides toxiques, comme si la structure moléculaire de la cyprine avoisinait celle de la soude caustique... Elles vous piègent dans leurs innombrables échos, leurs crescendobsessions, leurs mélopées gravées à la lime à ongle dans l'insomnie, comme vous piégèrent jadis les Grues de Portsmouth, dans leurs fééries corrodées... Chants de sirène depuis les eaux stagnantes croupissant sous les barques vides... Appel du néant grouillant de désir, appel des brumes indigo dans la nuit sans fond des visages oubliés. Là-bas, tout près de ce terrain vague semblable à mille autres : l'accès au monde parallèle des poupées disparues... Issue : inconnue. On ne sait plus vraiment à quoi elle ressemblait, on ne sait même plus comment elle s'appelait... On se souvient juste de sa voix. Heart out, six feet under.

note       Publiée le jeudi 17 novembre 2022

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Heart Under" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Heart Under".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Heart Under".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Heart Under".

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Pas inintéréssant musicalement mais j'ai trop de mal avec la voix. Rien à reprocher à la chanteuse, c'est moi, mes goûts.