Vous êtes ici › Les groupes / artistesCClutch › Jam Room

Clutch › Jam Room

cd 1 • 12 titres • 35:16 min

  • 1Who Wants To Rock?
  • 2Big Fat Pig
  • 3Going To Market
  • 4One Eye Dollar
  • 5Raised By Horses
  • 6"Bertha's Big Back Yard"
  • 7Gnome Enthusiast
  • 8Swamp Boat Upside Down
  • 9Basket Of Eggs
  • 10Release The Kraken
  • 11Super Duper
  • 12Release The Dub

line up

Neil Fallon (chant), Tim Sult (guitare), Dan Maines (basse), Jean-Paul Gaster (batterie)

Musiciens additionnels : Delfeayo Marsalis (trombone)

remarques

La réédition Megaforce de 2004 contient trois morceaux supplémentaires : "The Drifter", "I Send Pictures", "Sink 'em Low".

chronique

Styles
rock
blues
funk
Styles personnels
free clutch / coolutch

Clutch est de ces groupes, comme Motörhead, Darkthrone ou Boby Lapointe, dont on ne peut pas juste réécouter un disque, et puis "bye bye"... Il faut se lancer dans une phase, s'en enquiller quatre ou cinq à la suite minimum, refaire le tour du propriétaire de la discographie, en savourer toutes les nuances en dégustation comparative, pour en somme se satisfaire, en bon mélomane matérialiste, d'avoir une belle grosse rangée d'un même groupe sur l'étagère et pas seulement pour faire joli. Et ce Jam Room, je dois l'avouer, est des rarissimes Clutch qui ne sont pas sur mon étagère. En fait je me serais volontiers contenté, en guise de chronique-express, de vous renvoyer au titre de la dernière piste de Blast Tyrant, étant donné que cette pochette est comme le Port-Salut. Cela aurait été plein d'esprit, et judicieusement fainéant, vu le caractère très récréatif et très "clutchouille" de ce Clutch cool de chez cool, qui temporise plus qu'il ne convainc ; mais hélas je suis atteint de graphomanie, diagnostiquée au stade avancé incurable... Je dirais donc que l'accueil de ce Jam Room, avec Neil Fallon qui beugle comme un Tom Waits en goguette, cueillera à coup sûr les plus alcoofreaks d'entre nous, et qu'ensuite tout coulera tranquillou comme du Mont d'Or fondu sur une patate chaude... Et s'il faut arrêter les métaphores fromagères à la fin, relou de corbeau ? Ben je dois dire que je me suis bien souvent surpris à décrocher malgré le rythme omniprésent, pensant fort "ils sont trop en roue libre ou savent pas trop ce qu'ils foutent", et moi le free rock, s'vous voulez, c'est comme le free jazz, même si ça me casse moins les coureilles, c'est un peu pas vraiment ma came m'sieur Cleutche. Peut-être parce que je suis pas musicien ? Ah le rythme, pour ça c'est sûr y a méchoui de caisse claire, ça déborde même de la percu sur "Release the Dub" - Gaster nous fait même son "Moby Dick" sur "Going to Market", certain qu'une bonne âme l'entendra au paradis des bûcherons batteurs... Je remarque aussi ces chœurs en falsetto sur le rap-stoner "Raised by Horses", sonnant très Queens of the Stone Age ("Gnome Enthusiast" étant quant à elle du swamp-QOTSA, mais moins bonne-hard). Bon, allez, si je dois choisir, mettons, deux morceaux-tchoux (genoux, poux, hiboux, cailloux) ? Je dirais bien "The Drifter", très ZZappa Top, et surtout la goguenarde "Basket of Eggs". Les bons morceaux de Jam Room, ceux qui sonnent pas juste comme de la petite bière de zicos qui tapent le bovin, sont comme d'excellentes face B d'Elephant Riders. Pour le reste, il y a Masterclutch : si vous n'êtes ni musiciens ni complétistes, ne vous posez pas trop de questions avec votre petit cerveau encombrant, et embrayez donc sur le suivant, comme ça j'aurais pas servi à rien avec mon clavier. Clutch glandouille, Clutch boogiefunk en charentaises, Clutch se fait zizir, Clutch jamme, pas d'surprise hé, c'est marqué dessus, alors ceux qui aiment la jam : viendez jammer. Moi, je n'y retournerai probablement... Jam-ais.

note       Publiée le vendredi 18 novembre 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Jam Room" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Jam Room".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Jam Room".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Jam Room".