Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAll Living Fear › Coming home

All Living Fear › Coming home

détail des votes

Membre Note Date
Shelleyan      mardi 20 septembre 2022 - 22:04

cd • 8 titres

  • 1Broken child
  • 2Broken dream
  • 3Feel
  • 4Wait for yesterday
  • 5Destiny
  • 6Dark out here
  • 7Breaking the fire
  • 8All living fear

line up

Matthew North (chant, guitare, basse, programmation), Michael Soundy (batterie)

Musiciens additionnels : Nile Parker, Dave Holwill (basse), Roger O'Donnell (clavier)

remarques

https://alllivingfear.bandcamp.com/music

chronique

All Living Fear ne se rendent pas, presque treize ans après leur dernier album (certes, il y a eu une compilation double entre deux), les voilà de retour avec un cd; un cd où le mot ‘broken’ apparaît tout de même dans le titre des deux premières chansons… De fait, elles ne sont pas très joyeuses, rock semi-acoustique mélancolique pour la première, plus lourd et goth pour la seconde. On flaire pourtant que le ton s’est modifié, ce que la suite confirmera. Privilégiant les tempi lents, le combo va jouer les Petits Poucets en semant des graviers noirs et blancs sur son chemin; certaines pièces prouvent que nos Anglais ne renient pas leur étiquette gothique mais en parallèle, ils pondent des machins indie acoustiques qui n’ont pas grand chose à voir, surtout que, et c’est plus grave, ce n’est plus Andy Racher qui assure les vocaux. Un coup d’oeil au personnel et le mystère se résout, c’est Matthew North qui est derrière tout ça, accompagné d’un batteur. Il fait compléter le boulot par un ou deux invités à la basse et convie même le clavier des Cure a jouer des touches sur l’ultime pièce intitulée… All Living Fear ! Une manière de boucler la boucle ? On en vient à l’espérer car sans être une catastrophe, ce disque est quand même poussif et bancal, tiraillé entre quelques reliefs goths nostalgiques (l’étonnamment bon ‘Breaking the fire’ ‘Broken dream’) et des tentations rock plus classiques fades (‘Feel’ avec sa boîte pipi remporte la palme du ridicule). L’écriture manque elle-aussi d’un peu de relief même si elle demeure honorable, le souci est que si Matt chante correctement, sa voix est dénuée de charisme, ce qui n’aide pas à pimenter le bouillon. Le pire, je l’ai gardé pour la fin. Si ‘All living fear’ débutait bien avec son départ lent et un peu sombre (encore qu’on s’interrogeait sur un quelconque clavier, bien absent), voilà qu’à trois minutes de la fin, le ton change du tout au tout pour une forme de progressif cheap grotesque avec un O’Donnell surgissant d'un coup et qui se démène sur son instrument mais pour un intérêt aussi limité que le champ lexical de la lettre X, moche pour une composition au nom du groupe... D’ailleurs, intituler son disque ‘Coming home’ avec une pochette montrant une gare désaffectée, la messe est dite, non ? 2,5/6

note       Publiée le mardi 20 septembre 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Coming home" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Coming home".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Coming home".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Coming home".