Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDrama Of The Spheres › Hidden states

Drama Of The Spheres › Hidden states

cd • 10 titres

  • 1Only one life
  • 2No hope for kindness
  • 3Moonlight view
  • 4Lazy fucker
  • 5Stay or not
  • 6In a hurry
  • 7Miles away
  • 8Drawing a tree
  • 91993
  • 10Припять

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Never Surrender Production, février-juillet 2019, Metz, France.

line up

JeroMad Schneider (chant, musique), Yann Kerambrun (musique), Mary Roz Schneider (chant féminin)

Musiciens additionnels : Marie Colas (violon)

remarques

https://manicdepressionrecords.bandcamp.com/album/md116-drama-of-the-spheres-hidden-states

chronique

‘Hidden states’, c’est un peu comme si un Marilyn Manson batcave jouait du deathrock à sa sauce et ça résume bien la subtilité des Français. Là où il aurait été si simple de placer la carte (comme tant d’autres) des couplets retenus par le mors pour lâcher prise sur le refrain avec guitares metal lourdingues et tout et tout, le groupe se montre bien plus retors et soigneux de ses ambiances. Globalement, peu de rythmes rapides sur ce disque mais il se passe tellement de choses (cassures, accélérations, flashes...) que l’ennui est largement maintenu à distance par le security staff. Ce disque est une véritable forme d’urbex musicale tant on a l’impression de parcourir des terres en friches, rendues belles non par le regard d’une caméra mais par l’habillage des instruments, les arrangements cadrés comme une véritable mise en scène. Premier élément à signaler, l’usage malin des samples, parcimonieux mais pourtant déterminants dans la construction de quelques chansons (‘Only one life’, ‘Stay or not’, l’instrumental final ‘Pripiat’); le second élément qui me scotche, c’est la retenue dans la lourdeur. Certains passages se lâchent dans l’électricité mais là où le combo bourrin de base laisserait exploser ses grattes de metal manière, les Messins optent pour un ton plus proche de Ministry (‘No hope for kindness’, ‘In a hurry’) version bridée, qu’ils équilibrent aussitôt en enchaînements deathrock, bruits étranges, voix féminines,lesquelles apportent aussi un plus dans les ambiances d’une poignée de morceaux (‘Miles away’, ‘In a hurry’, ‘Stay or not’). Je mentionnais Marilyn Manson, en réalité, je devrais plutôt citer Ministry mais dans une version moins sauvage, plus vicieuse, traversée d’atmosphères deathrock et baignées d’un halo batcave de science-fiction. La subtilité implique une forme d’horlogerie musicale, exercice auquel le groupe se prête volontiers en truffant ses compositions de bribes d'atmosphères particulières (tablas, violon, piano…). Bien que Drama of the Spheres équilibrent la suite de chansons entre pièces appuyées et d’autres plus ouvertement ambient, un sentiment de menace ne quitte jamais l’album, une forme de tension sourde et obscure, une énergie noire latente échappée d’un asile aussi bien que d’une centrale nucléaire à l’abandon. JeroMad Schneider le bien nommé assure toujours autant dans son rôle de prêcheur batcave industriel. Son groupe peut se targuer d’être l’un des rares à avoir su transposer l’éthique du genre hors des caveaux et des châteaux hantés pour l’implanter de force dans un monde post-apocalyptique où l’obscurité n’a rien de surnaturel ni de réellement sexy. A mon avis, voilà le meilleur travail des Messins depuis ‘Usual things’ et je déplore toujours qu’à l’instar de leur compatriotes de Noctule Sorix, ils n’aient pas glané davantage de reconnaissance tant nationale qu’internationale.

note       Publiée le mercredi 14 septembre 2022

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Hidden states" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Hidden states".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Hidden states".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Hidden states".

Richard Envoyez un message privé àRichard

C'est vrai qu'il nous coûte bien cher ce sacré Shelleyan avec ses avis toujours aussi ouverts et intéressants :)

allobroge Envoyez un message privé àallobroge

Vraiment excellent,allez hop à la caisse 1 fois de + à cause de ce satané Shelleyan !

Note donnée au disque :