Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFleshgrind › Destined for Defilement

Fleshgrind › Destined for Defilement

cd • 9 titres • 28:49 min

  • 1Whacked03:01
  • 2Burning Your World03:08
  • 3Chamber of Obscurity03:39
  • 4Sordid Degradation03:35
  • 5Rape Culture03:03
  • 6Lurid Impurity02:44
  • 7Organ Harvest03:20
  • 8Frozen in a Voiceless Scream03:08
  • 9Litany of Murder03:11

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Enregistré à Choice Recording en mai 1997, Beach Park, Illinois, États-Unis. Produit, enregistré, mixé par Brian Griffin, assisté de Rick Alexander.

line up

Ray Vazquez (basse), Dave Barbolla (batterie), Rich Lipscomb (voix, guitare), Steve Murray (guitare)

remarques

Illustration par Brett Hess.
Rééditions CD en 1999 (Pavement Music) et en 2003 (United Guttural Records). Rééditions vinyle en 2003 (Perverted State) et 2022 (Corpse Gristle Records). Réédition cassette en 2021 (Corpse Gristle Records). Peut également s'écouter / s'acheter sur bandcamp.

chronique

Fleshgrind. Un groupe qu'il est facile à définir ! Nicko qualifiait le groupe de "bœuf" et de "brutal" dans sa chronique du split avec Mortician : je pense que ça suffit à bien délimiter leur champ d'action. Le côté "poète" aussi, évidemment, parce que franchement, à lire les paroles, on a les yeux qui saignent, à part bien sûr si on adore lire des rapports d'autopsie ou des chansons de Cannibal Corpse pour s'endormir le soir ce qui ma foi n'est pas une activité si compliquée ni honteuse. Non ? Enfin, voilà, si vous aimez le grind / death très très primitif, si vous aimez quand Dying Fetus sort des plans un peu moins funky ou compliqués, si vous aimez votre brutal death un peu comme vous aimez votre Soulfly ou votre Six Feet Under, il est alors possible d'aimer ce premier album de Fleshgrind, sorti après deux démos dont un "Holy Pedophile" qui je pense est le titre le moins vendeur possible, mais je suis pas publicitaire, je sais pas, si ça se trouve... Sur "Destined for Defilement" je ne fais pas la fine bouche, car lorsque j'ai besoin d'un fond sonore du genre tractopelle de BTP pour me relaxer, je me dis : "Fleshgrind". Cette déclaration culottée va contredire bien d'autres de mes chroniques dans le genre death suédois par exemple mais bon, va falloir s'y habituer, désolé. Sinon ? Ben sinon, le groupe n'aura pas sorti grand chose en dix ans et des bananes d'existence, deux autres albums de ce calibre et pi c'est tout et ceux-ci seront qualifiés d'un peu trop "génériques" par beaucoup mais d'assez croustillant pour ceux qui aiment leur violence simple et, quelque part, conviviale, un peu comme des cornflakes sans chocolat. Et depuis le chanteur et leader Rich Lipscomb est mort et même le studio où a été enregistré cet album entre autres perles de death metal chicagoanes a été rasé... Comme quoi tout passe, tout se transforme, tout se broie, un pas après l'autre, vers le trépas !

note       Publiée le jeudi 8 septembre 2022

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Destined for Defilement" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Destined for Defilement".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Destined for Defilement".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Destined for Defilement".

Rastignac Envoyez un message privé àRastignac
avatar

(Skinless est sur ma àfaireliste depuis... un moment. J'adore ce groupe).

Note donnée au disque :       
vargounet Envoyez un message privé àvargounet

Oui ! Skinless les deux demos sont des exemples en terme de production parfaite. La première de 1994 est culte à mes yeux d'ailleurs y'a des riffs qui rappellent Maimed et Autopsy et la voix moitié death moitié alcoolo à la Darkthrone période Panzerfaust me conquiert toujours autant...

Note donnée au disque :       
yog sothoth Envoyez un message privé àyog sothoth
avatar

J'ai une tendresse particulière pour Deranged et ses riffs un peu plus vicieux que ceux d'un texan moyen (surement la petite touche subtile suédoise). Chez les boeufs à la Fleshgrind, je me suis récemment pris de passion pour Skinless, un autre groupe qui ne nous rendra pas plus malins, mais qui fait bien passer les jours de mauvaise humeur.

Message édité le 09-09-2022 à 10:32 par yog sothoth

Note donnée au disque :       
vargounet Envoyez un message privé àvargounet

Ce groupe avait bien marqué à l'époque avec deaden et sepsism pour les demos impactantes sur la scène death metal us. Je pense surtout à holy pedophile. Ce premier album est en comparaison très voir trop bien produit. Les riffs sont simplistes mais parfois prennent une direction twist qu'il aurait été agréable de sonder. Le morceau burning your world est un sacré hymne en tout cas. Le refrain est accrocheur et l'ambiance bien malsaine à l'image de l'album. Le gros point fort réside dans les vocaux puissants également et la basse qui fait parfois de belles excursions un peu barrées. Pas l'album du siècle un peu le cul entre deux chaises entre le NYDM des années 90 et des sonorités plus modernes mais mention bien quand même.

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

Tu vends du rêve. Mais je crois que je lui préfère Deranged.

Message édité le 08-09-2022 à 12:02 par wotzenknecht