Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRex Pistols › What love is

Rex Pistols › What love is

k7 • 10 titres

  • 1Don't be afraid of my heart
  • 2Waterdance
  • 3Pray for love
  • 4Draumur
  • 5Lunar palace
  • 6Laws of passion
  • 7Cosmic intimacy
  • 8Glittering moon
  • 9White gold
  • 10Don't be afraid of my heart (reprise)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

line up

Rex Beckett (chant, musique, production)

Musiciens additionnels : Þórir Georg (production additionnelle)

remarques

https://rexpistols.bandcamp.com/music

chronique

La tendresse, l’amour vache, l’humour noir et le combat pour l’acceptation de soi… Quand on parle d’amour sous pseudonyme d’une arme de poing, l’Islande paraît la parfaite terre d’adoption pour le faire, l’artiste canadienne Rex Beckett ne démentira pas. Voilà longtemps que cette femme garnit son Bandcamp de musique mais elle a enfin franchi le cap de la sortie physique, histoire de partager avec nous sa dark wave minimale. Très dans l’air du temps, pas vrai ? Exact sauf que la sienne n’est pas spécialement dancefloor friendly ni même gothique comme celle de Selofan; elle évolue comme un cobra de mer dépressif nageant au ralenti entre deux eaux, sortant parfois la tête dans la brume de la surface avant de replonger dans le trouble salin. Même dans ses déclinaisons les plus heavenly, elle laisse sur la langue une amertume de pluie iodée (‘Don’t be afraid of my heart’, ‘Lunar palace’ qui s’ajoute une touche nocturne) quant aux titres rythmés (le bon ‘Laws of passion’ ou ‘Cosmic intimacy’), ils évoquent une danse le visage impassible face aux murs le dos tourné aux autres. Cette aura grise et étrange dégage pourtant une quête de lumière effrénée qui passe obligatoirement par une réconciliation avec soi-même, une acceptation de blessures (morphologiques, sexuelles…) lestant un quotidien pas toujours évident à vivre. Mais en Islande, les espaces, le gris, les éléments, ont la capacité de teindre en jaune lumière certaines amertumes malvenues dans d’autres parties du monde. Outre sa magnifique voix céleste et terrestre à la fois, simple et forte dans les mélodies, Rex Beckett manie ses sonorités et ses notes avec sincérité et talent pour un disque d’extérieur comme d’intérieur, une belle flamme grise à écouter dans le noir du dehors ou accoudé(e) à sa fenêtre en contemplant les étoiles.

note       Publiée le mercredi 24 août 2022

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "What love is" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "What love is".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "What love is".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "What love is".

Richard Envoyez un message privé àRichard

Une très belle surprise que cet album. Il s'en dégage une incroyable douceur, même dans ces pulsations plus rapides, comme celle qui enveloppe une fin de journée automnale. C'est d'autant plus remarquable que le genre est volontiers soporifique. De la belle œuvre.

Note donnée au disque :