Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMerciless › The Awakening

Merciless › The Awakening

détail des votes

Membre Note Date
Marco      lundi 1 août 2022 - 13:19
Yog Sothoth      lundi 1 août 2022 - 16:41
Dead26      lundi 1 août 2022 - 13:51

cd 1 • 12 titres • 37:57 min

  • 1Pure hate03:28
  • 2Souls of the dead02:59
  • 3The awakening03:10
  • 4Dreadful fate02:47
  • 5Realms of the dark03:52
  • 6Dying world04:17
  • 7Bestial death02:25
  • 8Denied birth04:01
  • Bonus rééditions (live Uppsala, Sweden 7 Décembre 1990)
  • 9Bestial death (live)02:20
  • 10The awakening (live)03:09
  • 11Nuclear attack (live)02:26
  • 12Pure hate (live)03:10

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Enregistré aux Tuna Studio 02-06/07 1989, Suède. Produit par Stefan D. et Merciless.

line up

Karién (basse), Stipen (batterie), Erik (guitares), Rogga (chant)

remarques

Réédité des tonnes de fois en LP, cassettes et autre cylindres. Edition courante (2021) chez Osmose.

chronique

Styles
metal extrême
death metal
thrash metal
Styles personnels
euronymous approved metal

Permettez-moi d'invoquer les mânes de Yog-Sothoth. Pas le Grand Ancien, gardien de la porte et détenteur de la Clé mais simplement mon sympathique collègue gutsien. Sympathique oui, car il vous a le premier parlé de Merciless. Il a même osé aborder le groupe par un biais moins évident, moins connu, plus "sortons des sentiers battus" ce qui, convenons-en, est tout à son honneur. Permettez-moi malgré tout de vous expliquer pourquoi mon estimé collègue se fourre son appendice non-euclidien jusqu'au coude. Il n'existe qu'un seul et unique album de Merciless et celui-ci s'appelle The Awakening. Jamais le groupe n'atteindra un autre pinacle, la suite de cet incroyable album n'est que death metal certes brutal, mais d'un commun qui confine au pénible. Culte, The Awakening l'est certainement en raison de son statut de première sortie du célèbre Deathlike Silence Productions, matérialisant avec brio la vision d'un Euronymous en quête d'extrêmes et offrant un aperçu des prémices de ce que sera la seconde vague black metal (ironiquement les Merciless sont Suédois, ce qui démontre que la scène Norvégienne ne vivait pas encore en vase clos). Prolongeant la démarche initiée sur deux excellentes démos (Behind the Black Door, 1987 et Realm of the Dark, 1988) le quatuor met les bouchées doubles et propose un mix thrash / death metal boosté aux amphétamines. Blast à tout crin, break et ralentissements inopinés, atmosphère de haine pure, misanthrope et "evil" au possible, bref une recette de proto-black metal qu fait mouche malgré un manque flagrant de variation. De même les quelques lead mélodiques offrent une respiration bienvenue face à cette frénésie de riffing et de beat déments et la petite demi-heure du programme est amplement suffisante pour associer positivement les Suédois aux Sodom, Kreator, Possessed et autre allumés de l'époque. De toutes façons, un album qui démarre avec un titre comme "Pure Hate" et se termine par un monumental "Denied Birth" ne peut qu'être un chef-d’œuvre. Dont acte.

note       Publiée le lundi 1 août 2022

Dans le même esprit, Marco vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The Awakening" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The Awakening".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The Awakening".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The Awakening".

Marco Envoyez un message privé àMarco
avatar

Hahaha, génial ;)

Note donnée au disque :       
yog sothoth Envoyez un message privé àyog sothoth
avatar

Excellente chronique de ce premier Merciless, qui m'a vraiment donnée envie de réécouter... Unbound.

Message édité le 01-08-2022 à 19:45 par yog sothoth

Note donnée au disque :