Vous êtes ici › Les groupes / artistesFThe Fall › Extricate

The Fall › Extricate

cd • 14 titres

  • 1Sing ! Harpy !
  • 2I'm Frank
  • 3Bill is dead
  • 4Black Monk theme part 1
  • 5Popcorn double feature
  • 6Arms control poseur
  • 7Black Monk theme part 2
  • 8Telephone thing
  • 9Hilary
  • 10Chicago now !
  • 11The littlest rebel
  • 12British people in hot weather
  • 13And therein...
  • 14Extricate

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

line up

Mark E. Smith (chant), Martin Bramah (guitare, choeurs), Simon Wolstencroft (batterie), Marcia Schofield (clavier, percussions), Stephen Henley (basse), Craig Scanlon (guitare)

Musiciens additionnels : M.Edwards (guitare), Charlotte Bill (hautbois, flûte), Kenny Brady (flutiau); Cassell Webb (orgue, choeurs)

remarques

chronique

1990, les Happy Mondays, les Stones Roses, sont en train de mener le bal de Madchester. The Fall s’en branlent. Comme toujours, comme de tout. Mark E.Smith vient d’ailleurs de divorcer de Brix Smith, le premier soin est donc de pondre un disque différent, exempt de ses influences pop. Ca, c’est sur le papier car avec notre attachant sale type, rien n’est jamais joué. Première info documentaire, retour au bercail du guitariste Martin Bramah après presque onze ans d’absence. Ensuite, difficile d’imaginer que les sonorités ambiantes made in Madchester n’aient pas influencé un chouia le groupe. Un chouia parce que Mark E. Smith n’est pas homme à suivre les modes. Il faut cependant reconnaître que des morceaux nonchalants tels que ‘Sing ! Harpy !’ ou ‘I’m Frank’ ont de loin une petite accroche dansante pas si éloignée, c’est encore plus flagrant sur ‘Telephone thing’ (plutôt bandant avec son orgue et sa rythmique funk froide). Sauf que sur ‘Bill is dead’ et ‘Chicago now’, on a plutôt l’impression que notre Anglais singe son compatriote Morrissey, c’est hallucinant ! Il chante (!), ajoute un bel orgue dans le fond, travaille ses arrangements. Avec la reprise de ‘Black Monk theme’, c’est à ses influences garage qu’il retourne (tourné à la sauce The Fall évidemment. Il n’était d’ailleurs pas essentiel de le dédoubler). La cohérence n’est pas forcément le meilleur atout du groupe et ce disque ne fait pas exception, ça part dans pas mal de directions mais The Fall peuvent se le permettre car la personnalité charismatique et pas facile de leur leader parait effacer la notion d’incongruité qui frapperait sans pitié d’autres combos moins talentueux. Si l’on vérifie la liste, nous avons donc des coucous désabusés à Madchester, une coulée de post punk, un peu de garage de branleur, un peu de morve psychédélique coulant du nez (‘The littlest rebel’) avec un courant d’air rockabilly (‘And therein…’) et une langue cramée tirée à Morrissey ? Beau programme, on ne va pas s’ennuyer ce soir et ça tombe bien, la télévision est en panne.

note       Publiée le mercredi 27 juillet 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Extricate" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Extricate".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Extricate".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Extricate".

nicola Envoyez un message privé ànicola

OK. C’est cohérent avec ce que dit John Peel lui-même lors de la session de 2004 : c’est la vingt-quatrième session.

Dioneo Envoyez un message privé àDioneo
avatar

@nicola : d'après discogs, 24, enregistrées entre 1978 et 2004... Par ailleurs, l'ayant plusieurs fois eu entre les mains : il vaut vraiment le coup, ce coffret de 6 CD, c'est pas juste "complétiste", genre la quantité pour la quantité. Ça fait une vraie plongée dans l'histoire et l'évolution du groupe - et tout simplement des heures de plaisir rugueux, en premier !

Message édité le 27-07-2022 à 12:41 par dioneo

nicola Envoyez un message privé ànicola

Bon alors, ils ont combien de Peel sessions ? 10 ? 15 ? une par an ?

Message édité le 27-07-2022 à 11:53 par nicola

Giboulou Envoyez un message privé àGiboulou

Retour au bercail du guitariste Martin Bramah qui avait, entre autres, monté Blue Orchids au début des 80's. Un groupe indispensable pour qui aime The Fall. 'The Flood' ou 'Bad Education', c'est un peu the fall meets deep freeze mice. De rien pour la minute propagande. Sinon, j'aime bien ce disque (comme un peu tout ce que Mark E Smith a sorti, hein)