Vous êtes ici › Les groupes / artistesAThe Awakening › This alchemy

The Awakening › This alchemy

cd • 11 titres

  • 1Bitter blues
  • 2Into the machine (part 1 & 2)
  • 3Zero down
  • 4Shadow call
  • 5Winter's unknown
  • 6When the fear subsides
  • 7A victory of love
  • 8Take me home
  • 9Empty garden
  • 10All tomorrow's saints
  • 11This alchemy

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Intervention Studios, USA.

line up

Ashton Nyte (chant, instruments, programmation)

remarques

https://the-awakening.com/

chronique

Vingt-cinq ans que The Awakening sortent des disques, vingt ans que je les écoute et c’est aujourd’hui seulement que cette mécanique bien huilée percute son premier grain de sable. C’est toujours cool de débuter sur un ton Drama Queen pour donner du piment à la sauce, pas vrai ? En réalité, il n’y a rien de si tragique mais voyons plutôt. A priori, rien de suspect avec la bonne intro que constitue ‘Bitter blues’ soutenue par un synthé à la Vangelis (époque des ‘Chariots de feu’), c’est tendu, sensuellement grave, avec une intensité imperceptible montant en puissance vers la fin. Du grand Awakening. Pas comme ‘Into the machine’, ‘Zero down’… Qu’est-ce que c’est que cette horrible musique tuning ? Je sais que certains ‘goths’ ne sont que des guignols déguisés qui dansent sur ce type de sons et n'écoute pas de musique à la maison mais franchement, qu’est-ce que c’est que cette bouse, surtout de la part d’un artiste ayant autant de bouteille ? Hormis son magnifique timbre, la musique est imbuvable, facile, lambda. Heureusement ‘Shadow call’ remonte la barre avec des bras d’haltérophile : bon mélange de dark wave et de gothic rock froid, des orchestrations riches, des moments de tensions, un refrain porteur. Ce qu’on appelle un tube, non ? ‘Winter’s unknown’ joué au piano évoque l’amour que Ashton Nyte porte à Bowie même s’il lui fait visiter les endroits sombres du jardin. Superbe. Bref répit. Les tentations électroniques repointent leur museau sur ‘When the fear subsides’ mais c’est un peu mieux géré cette fois-ci, on quitte les atmosphères tuning pour quelque chose de plus obscur et délicat même si c’est clairement pas la meilleure chanson du groupe. A priori, Nyte a décidément voulu expérimenter une production plus électronique sur cet album. Pourquoi pas ? Sauf que, exception faite de ses performances vocales franchement réussies, les sonorités usitées sont banales, laides, une insulte à son écriture. ‘A victory of love’ fait illusion de par son vernis tubesque mais ça commence à faire un moment déjà que je marche sur des oeufs pour jouer les avocats de ce groupe que j’aime, c'est agaçant et pas le rôle d'un album. Surtout que l’homme, sans crier gare, glisse sur une pièce acoustique (très inspirée Bowie) de très belle facture et prenante. Obscur, senti, pesant même, électrique, tel est le réussi ‘Empty garden’. Là aussi, un break avant le retour de la dark wave cheap de ‘All tomorrow’s saints’ dont la mélodie est pourtant superbe et les parties de gratte finales itou. Honneur sauf pour un ‘This alchemy’ semi-acoustique et automnal en guise de conclusion par la petite porte. Justement, l’alchimie ne fonctionne pas. Les mélodies sont de haut vol, rien à dire, mais ces instrumentations faciles, indignes d’un si grand musicien, c’est impardonnable. S’il n’y avait que ça. Vous l’aurez saisi à la lecture ‘This alchemy’ est extrêmement mal dosé entre une moitié de très bonnes chansons, prenantes, aux orchestrations travaillées et une autre purement dansante, facile, sans recherche, avec des boîtes ultra bateau et des sonorités entendues des milliers de fois et passablement démodées depuis près de dix ans au moins. C’est rageant car je suis certain qu’avec des instrumentations de qualité, ces morceaux auraient sonné très bien. Ok, Ashton Nyte a voulu tenter autre chose mais il le fait de manière tiède, comme un débutant et l’intention de ce disques est peu claire au final. Décevant mais face à tel projet j’aurai le pardon facile.

note       Publiée le dimanche 3 juillet 2022

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "This alchemy" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "This alchemy".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "This alchemy".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "This alchemy".