Vous êtes ici › Les groupes / artistesEExponentia › Ghost

Exponentia › Ghost

cd • 9 titres

  • 1Rustle of hell
  • 2Deadly impact
  • 3Prisoner of the painting
  • 4Discreet light
  • 5Lost forever
  • 6Soul escapes
  • 7Back home
  • 8Dead-end
  • 9Flight of souls

line up

Ludovic Dhenry (chant, musique, production)

remarques

https://exponentia.bandcamp.com/

chronique

Par définition, j’achète toujours par deux les albums des projets du Français Ludovic Dhenry car il est rare que je croche d’emblée, c’est souvent à l’écoute du disque d’après qu’on remarque des progrès, des améliorations. Pour cette fois, je recule chronologiquement (pourquoi ne pas bousculer les règles ?). ‘Ghost’ précède de deux ans un ‘Abend’ mieux maîtrisé techniquement mais moins intéressant à mon sens; plus maladroit, il dégage pourtant davantage d’émotion, peut-être en raison d’une production épurée et de la presque absence de grattes Guitar Pro. On sent que les influences s’appuient sur la musique classique, un type d’écriture que maîtrise mieux l’artiste. Quant au parti pris de l’épure, il met non seulement mieux les mélodies en exergue mais aussi la voix, plus variée dans ses intonations. Dhenry est un bon chanteur mais de loin pas un virtuose, l’interprétation sonne parfois aux limites du bancal mais cela n’a pas réellement d’importance, l’émotion est sincère, le rendu profond, même si la touche digitale de certains instruments fait parfois grincer des dents. Pourtant, cette marque froide, presque clinique, à laquelle on injecte une dose d’encre noire remplit parfaitement son contrat quand elle ne singe pas des instrumentations électriques ou acoustiques. Bien sûr, il y a toujours cette durée largement excessive de certaines pièces mais les climats variés d’une chanson à l’autre, l’alternance de pure darkwave avec des passages dark ambiant, une larme de goth rock, une voix jouant plusieurs rôles, fluidifient l’ingurgitation de la pilule. Certaines compositions sont très réussies (le glacial et cinématographique ‘Soul escapes’, le mélancolique ‘Back home’ très Sopor Aeternus dan ses atmosphères ou encore un ‘Rustle of Hell’ magnifiquement torturé qui fait risette à Das Ich) et l’aspect panaché des ambiances ne nuit en rien à la cohérence d’un disque scellé dans le noir de toute manière.

note       Publiée le lundi 27 juin 2022

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Ghost" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Ghost".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Ghost".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Ghost".

nicola Envoyez un message privé ànicola

Un tel nom de groupe ne peut attirer que les matheux du coin.