Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPanic Priest › Panic Priest

Panic Priest › Panic Priest

cd • 10 titres

  • 1Sideways
  • 2Gaffer
  • 3Velvet cage
  • 4Untamed
  • 5Die divine
  • 6Fallen dream
  • 7The holy ghost
  • 8Death seasons
  • 9Blue sky grey
  • 10Untamed (drumless version)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

line up

Jack Armondo (chant, guitare, synthé, programmation)

Musiciens additionnels : Wingtips (synthé, programmation), Nite (synthé, programmation), Andrew Marrah (guitare)

remarques

https://panicpriest.bandcamp.com/

chronique

Panic Priest, l’alter ego ‘maléfique’ du musicien pop Jack Armondo, pourrait se définir selon son géniteur par: death, sex, doomed romance. Dans l’ordre. Ok, il est clair que l’homme aime la mélodie et il peut se le permettre car il a une belle voix, avec juste le petit filtre de gris pour ne pas sonner niais. En cette période propice aux pertes hydriques, la musique de son premier album ne va pas arranger les choses car Panic Priest aime faire danser aussi. Des synthés, des guitares fraîches mais pas froides, des boîtes punchy, on devine une solide culture musicale derrière la démarche, de la pop à la dark wave en passant par la new wave et sans doute même un peu de goth rock et de post punk. Le truc sympathique avec Mr Armondo est qu’il assume clairement ce goût de la pop sans vouloir se la jouer post punk comme tous les clones de New Order actuels. On sent que que l’affaire est maitrisée, du coup, la composition est décomplexée. Faire bouger les culs n’empêche pas une vraie profondeur d’écriture et comme notre homme a sûrement beaucoup écouté Bowie, cela donne des chansons de la trempe de ‘Untamed’ (spécialement la version sans boîte), le superbe ‘Die divine’ (magnifique ligne en fond) parmi d’autres. Le timbre du sieur Armondo est certainement un atout majeur mais la sincérité de l’écriture, la production soignée et les arrangements efficaces ne comptent pas pour des prunes. Vous rêviez de retrouver l’esprit de Tears for Fears, O.M.D. ou David Bowie mais joué par Twin Tribe ou Clan of Xymox avec quelqu’un de Creux Lies derrière la console ? Panic Priest pourrait bien répondre à ces attentes. Moderne tout en payant son hommage aux anciens tout en rappelant que pop n’est pas considéré comme un mot grossier dans le dictionnaire. Un bon premier essai, peu conseillé en cas de canicule vu le rythme du disque et l’aspect catchy des mélodies (mmm, irrésistible ‘Blue Sky Grey’), à moins que le filtre gris baignant discrètement ‘Panic Priest’ ne rafraichisse un brin votre journée. Dernière qualité et pas des moindres, bien que très efficace niveau mélodique, ce cd s’apprécie de plus en plus à chaque écoute. Le pouvoir des nuances, du détail, qui sépare les vrais des poseurs.

note       Publiée le lundi 20 juin 2022

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Panic Priest" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Panic Priest".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Panic Priest".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Panic Priest".