Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMekrokiev › BefoRe

Mekrokiev › BefoRe

détail des votes

Membre Note Date
Shelleyan      lundi 20 juin 2022 - 11:11

cd • 11 titres

  • 1MekRokieV
  • 2My Mind is breaking apart
  • 3Different
  • 4After all
  • 5Ideas
  • 6Tired
  • 7Not tonight
  • 8On the road
  • 9Empty room
  • 10Isolation
  • 11Untitled

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Room Records-Studio, Mexique

line up

Pavel MkV (chant, piano, clavier, programmation), Audra (guitare, guitare sèche), Chaka (basse, guitare sèche)

remarques

https://mekrokiev.bandcamp.com/

chronique

Bien que Mekrokiev jouissent d’une grande popularité (à raison) dans les milieux batcave/deathrock, il est évident qu’ils ne peuvent être réduits à cette seule chapelle et eux-mêmes ont volontiers confessé un certain goût pour une forme de goth rock populaire dans les 90’s dans lequel l’usage de programmation était plutôt décomplexé. Si nos Mexicains ont pas mal produit, ils n’ont en revanche, sous nos latitudes du moins, que peu gravé. Parlons donc, puisque nous sommes ici avec rien d’autre à fiche, de leur unique cd en tant que tel. Basiquement, il se scinde en deux tendances: celle d’un deathrock punchy typiquement latin avec percussions simples, guitares catchy et mélodies sexy (‘My mind is Breaking apart’, ‘Different’, ‘Empty room’), d’autres plus proches d’un mélange goth/darkwave (‘After all’, ‘Tired’). Le truc, c’est qu’il y a le timbre de dandy étrange de Pavel MKV qui me rappelle Mary-O de Last Days of Jesus. Il marque beaucoup l’identité Mekrokiev de par sa nonchalance décadente et sa diction; qui plus est, le mec chante bien, ce qui l’autorise à des essais plus tranquilles limite acoustiques (‘Ideas’) qui laissent à penser que David Bowie a probablement pas mal tourné sur les platines de nos amis quand ils étaient jeunes. Histoire d’enfoncer un clou à plusieurs picots en guise de conclusion, le combo termine par une plage de vingt minutes qui mélange tous les ingrédients: expérimentation, moments clames, rebondissements goth rock, soli deathrock, ambiant cinématographique de série Z… Un bon divertissement plus qu’un chef-d’oeuvre mais l’attitude mais empli d’une malice mutine qui lui confère un charme spécial assez irrésistible.

note       Publiée le lundi 20 juin 2022

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "BefoRe" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "BefoRe".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "BefoRe".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "BefoRe".