Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFrozen Charlottes › Wax Venus

Frozen Charlottes › Wax Venus

cd • 9 titres

  • 1Lorraine
  • 2Alchemist
  • 3Fading out
  • 4Residue
  • 5Sniper at the gates of heaven
  • 6Lost cause
  • 7Operation Mockingbird
  • 8Born to lose
  • 9The gift

informations

OPMB Recording Studios, Dave Klein Recording, Kitten Robot Studios, Californie, USA.

https://frozencharlottes.bandcamp.com/

line up

Janelle Grace (chant), Chandler Grace (guitare, clavier, basse, choeurs), Sky Lee Vague (batterie, choeurs)

chronique

La menace s’installe dès les première secondes: rythme lent mais net, une mélodie de clavier lancinante, ivre, qui se balance le long du comptoir basse, une guitare à l'alcool mauvais qui enfle, grince, un timbre féminin grave, assuré… ‘Lorraine, lorraine’, psalmodie-t-elle; avec Frozen Charlottes on ne plaisante pas, on erre entre des allées de tombes ou dans les couloirs étroits d’un cabinet de curiosités. Le temps de méditer avec l’interlude de ‘Alchemist’ comme méditerait une victime enfermée dans une chambre sans fenêtre par un serial killer et l’album se lance pour de bon. On songe forcément à Siouxsie and the Banshees mais avec un accent volontairement sombre et glauque sur les ambiances; émotionnellement, ça va d’ailleurs y aller crescendo en nous glaçant l’échine (le diabolique clavier spectral de ‘Residue’) pour mieux nous lacérer à coups d’accords de guitare, avec toujours cette diable de rythmique qui assure impitoyablement derrière. Le travail est remarquable tant au niveau des ambiances que des mélodies, c’est là le secret; les sonorités sont choisies avec minutie, créant des transes effrayantes pour mieux piquer les flancs ensuite. Et ce chant. Janelle Grace est tout bonnement magistrale, prêtresse, sorcière, avec des accès de menace, de colère, vraiment flippants (l’excellentissime et méconnaissable reprise du ‘Sniper at the gate of heaven’ des Black Angels) qui laissent à croire que les passages désespérés (le splendide ‘Lost cause’) sont presque des bouffées d’oxygène dans cet univers anxiogène jouissif (savourez l’ironie de la contradiction). Avec ‘Wax Venus’, on déguste du deathrock premium avec supplément chrême pour se fâcher définitivement avec le sacré. Après un autre interlude (‘Opération Mockingbird’ du nom d’un side-project), Frozen Charlottes achèvent le sabbat sur une aube qui ne voit se lever aucun soleil mais une nuit plus noire encore. Voilà longtemps que les climats d’un disque de deathrock ne m’avaient tourneboulé de la sorte; les ‘Ricains sont champions en la matière, rien à dire, ce qui ne laisse présager rien de bon quant à l’ambiance de leur société.

note       Publiée le mercredi 27 avril 2022

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

Mephisto Walz - The eternal deep

Mephisto Walz
The eternal deep

Siouxsie And The Banshees - Juju

Siouxsie And The Banshees
Juju

Scarlet's Remains - The palest grey

Scarlet's Remains
The palest grey

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Wax Venus" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Wax Venus".

    notes

    Note moyenne        2 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Wax Venus".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Wax Venus".

    Aplecraf Envoyez un message privé àAplecraf

    Le nouvel album est sorti, hâte de l'écouter.

    Note donnée au disque :       
    Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
    avatar

    My pleasure, sir. Je compte parler bientôt de la préquelle, Operation Mockingbird, qui annonce déjà tout et montre aussi que le coup de maître 'Wax Venus' avait été préparé au travers d'essais moins magistraux.

    Note donnée au disque :       
    Richard Envoyez un message privé àRichard

    Merci pour cette découverte. En même temps, en évoquant Siouxsie et Mephisto Walz, je ne peux qu'être au taquet !