Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMerciful Nuns › Kvltan XI

Merciful Nuns › Kvltan XI

cd 1 • 8 titres

  • 1Kvltan: The origin
  • 2Altered states
  • 3A sermon from another dimension
  • 4Down dark hallways
  • 5The Kvltanians
  • 6melting memories
  • 7The flood
  • 8Olympus Mons Peak

cd 2 • 4 titres

  • 1The Kvltanians (The greater light)
  • 2Martian sirens
  • 3Council of Kvltan
  • 4The Kvltanians (The lesser light)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

line up

Artaud Seth, Jawa Seth, Jón Tmoh

remarques

https://mercifulnuns.org/

chronique

Styles
gothique
gothic rock
Styles personnels
goth space trip

Je n’ai pas ou que trop bien saisi la stratégie merchandising Merciful Nuns; on y avait déjà eu droit avec Garden of Delight, le coup de la séparation, des lives d’adieu puis de la reformation (un classique pour un paquet de groupes en fin de compte, d’une grande banalité). Voilà qui était pourtant plus surprenant avec les Nonnes, projet non limité par un codex artistique restreint comme l’était G.O.D. mais qu'importe au final, je suis ravi qu’Artaud et ses complices n’aient pas jeté l’éponge. Ce sont d’ailleurs deux cds qui modèlent la trame de ‘Kvltan’, autrement dit, on tape dans le lourd. Plus le temps avance plus le groupe s’éloigne de la terre, noie son goth rock obsidienne dans l’immensité pure et intersidérale de l’espace avec une nouvelle question à la clef: et si l’humanité n’était pas née sur terre ? Vaste concept, farfelu ou non, mais primordial dans la démarche du trio. Comme les Fields of the Nephilim à l’époque, les Allemands revendiquent des albums à l’exigence croissante, plus proches du progressif dans l’agencement que d’une quelconque version du post-punk; pas question de simplement écouter des chansons, il faut se laisser guider, voyager, suivre une histoire… Nulle surprise donc au niveau musical mais rien n’y fait, le groupe maîtrise son art comme personne, tisse ses climats avec une précision chirurgicale, ouvre une brèche spatio-temporelle à coups d’intros synthétiques, laisse enfler l'électricité du son, retomber la pression, nous laisse planer dans un éther abyssal avant de nous guider par ses mélodies, ce chant grave, non vers la lumière mais du moins vers la réflexion. On notera pourtant une touche atmosphérique très prononcée (ou alors, c’est moi qui avait perdu mon port d’attache ?), un jeu de lâcher et de retenue très efficace même si, inutile de le cacher, la surprise n’est pas de mise. Je reste quand même impressionné de constater à quel point ce combo héritier des plus grands classiques (Sisters of Mercy et Fields of the Nephilim) est parvenu, mine de rien, à se forger une identité complexe et marquante malgré ses emprunts. ‘Kvltan’ ne déroge pas à la règle, n’est pas le meilleur album des Allemands, tient largement ses promesses pour les amateurs du genre, prouve que le blanc n’a aucune place dans cet univers encore moins s’il s’agit de la page. Jusqu’à quand ? Je ne me pose même pas la question, le temps paraît un concept très aléatoire dans la thématique des Merciful Nuns…

note       Publiée le vendredi 15 avril 2022

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Kvltan XI" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Kvltan XI".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Kvltan XI".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Kvltan XI".