Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAus-Rotten › ...And now back to our programming

Aus-Rotten › ...And now back to our programming

lp • 7 titres

  • 1And now back to our programming
  • 2Sexist appeal
  • 3Pathetic humanity
  • 4The promise keepers
  • 5The dying and the dead
  • 6Welfare recipients
  • 7Xenophobia

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Audiomation, Pittsburgh, Pennsylvanie, USA.

line up

Dave of Reckoning, Agent Adrienne Scully (chant), Eric Raid Siren (guitare, chant), Corey (basse), Tim Wit (batterie)

remarques

chronique

Styles
punk
crust

Cette fille magique qui enlace mon dragon Jéhovah sur la photo, je lui ai donné mon coeur mais de cela il n’est nullement question dans le monde Aus Rotten… Pas le temps de rêver, de se créer une bulle hors du temps, leur musique plonge la tête dans la réalité. Une réalité pas joyeuse, urgente, donc il faut jouer vite, donc il faut jouer rageusement. Ce discours sonne très cliché, s’applique à près de 98% des formations crust (j’aime garder une marge d’erreur, c’est scientifique) alors qu’est-ce qui fait que Aus Rotten font partie du dessus de la moyenne ? Pas évident d’en parler avec des éléments objectifs; la clairvoyance mordante des paroles, la noirceur et le potentiel musicale, le chant rageur légèrement écorché ? Probablement. Ces Américains ont le goût du riff tueur simple mais imparable, une technique héritée de Motörhead; le vocaliste principal ensuite est très bon avec un coffre puissant mais jamais too much et l’imperceptible fragilité conférant à sa colère une touche émotionnelle profonde. Une autre qualité du combo est d’éviter de jouer pied au plancher en continu, il sait ménager des moments où la batterie mitraille, d’autres où elle laisse le riff marquer le tempo, et enfin des cognes plus tribales. L’agencement du disque est particulier, la face A nous propose carrément un mini entier avec intro ironique sous forme de sample, plusieurs morceaux, la face B se révélant plus habituelle. Ces éléments permettent aux Américains de s’atteler à des titres dépassant volontiers les trois minutes sans que l’on en ressente de la lassitude. La production est bonne de même que le mixage, ce qui ne gâche rien. L’agressivité n’est pas une fin en soi mais une arme au service de valeurs saines (écologie, pacifisme, anti-fascisme, égalité des sexes…). Aus Rotten ne sont certainement pas les seuls à s’y frotter mais ils le font bien, c’est tout. 4,5/6

note       Publiée le jeudi 7 avril 2022

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Klarinetthor
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "...And now back to our programming" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "...And now back to our programming".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "...And now back to our programming".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "...And now back to our programming".