Vous êtes ici › Les groupes / artistesLThe Last Resort › A way of life-skinhead anthems

The Last Resort › A way of life-skinhead anthems

cd • 15 titres

  • 1Freedom
  • 2Skinheads in Stapress
  • 3Rebels with a cause
  • 4King of the jungle
  • 5We rule O.K.
  • 6Changing
  • 7Lionheart
  • 8Rose of England
  • 9Violence in our minds
  • 10Resort Boot Boys
  • 11Red white and blue
  • 12Stormtroopers in Stapress
  • 13King of the jungle
  • 14Resort Boot Boys
  • 15Oi! Oi! Skinhead

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

line up

Roi Pearce (chant), Charlie Duggan (guitare), Arthur "Bilko" Kitchener (basse), Andy "Longfellow" Benfield (batterie)

remarques

Les titres 12 à 15 sont des bonus.

chronique

Styles
punk
Styles personnels
dark oi!

La oi!, c’est très très moyennement mon truc; j’ai beau connaître la culture skinhead, j’ai une méfiance spontanée pour un milieu dont la violence n’est jamais très éloignée et même si j’ai côtoyé des sharps vraiment sympa, je ne puis me départir de l’idée que beaucoup de combos surfent quand même sur une drôle de pré-ambiguité. Etre fier de sa condition de prolo, c’est cool, mais il n’y a parfois qu’un pas vers un orgueil limite patriotique ou du moins une fermeture vis-à-vis de qui ne rentre pas clairement dans les codes. Je ne connais pratiquement aucun skinhead noir ou pakistanais jouant ce style de musique. Ce disque de The Last Resort, je l’apprécie bien qu’il faille faire abstraction des textes subtils comme un hamburger au saindoux (mais propres politiquement à priori, les mecs ne sont pas des bones). Se farcir plus d’une dizaine de morceaux où on t’explique combien c’est cool d’être skinhead, qu’ils resteront fiers, unis, indéboulonnables, que la vie est dure, moche, mais attention, les skins sont là, les pantalons Sta-Prest et patati et patata. Je sais que vivre en Grande-Bretagne, c’est vivre dans une société de castes où les conditions sociales fraternisent volontiers dans le sanctuaire du pub mais jamais au delà de son seuil extérieur. Passons, musicalement, The Last Resort pratiquent sur ce premier album en lieu et place d’une oi! traditionnelle et rapide aux refrains marqués de choeurs ‘oooooohooooh’ une musique crasseuse et menaçante, vraiment. C’est très sombre, proche de Warsaw, Crisis, Death in June à leurs débuts, Theatre of Hate. Le groupe privilégie une rythmique lourde plus que rapide, avec basse marquée, batterie tribale, une guitare grinçante, un chant caverneux et une quasi absence de choeurs, le tout servi par une production brute aux relents de cave. En faisant abstraction des paroles bas du front (en même temps, l’intitulé du disque est clair), on en friserait presque une forme d’existentialisme de la rue. On s’approche même du versant le plus râpeux de la cold wave des débuts (‘Violence in our minds’) ou des aspects les plus sombres du punk rock (‘Stormtroopers in Stapress’). Non seulement c’est puissant en terme d’ambiance mais en plus c’est bien foutu mélodiquement; les gus ont l’art de torcher la chanson simple avec les accords basiques, le chant comme il faut. L’album regorge de tubes et baigne dans une atmosphère pesante, menaçante, revendicative mais sous l’étendard d’une colère froide qui ravira tant les fans du style que les punks et même les goths old school; le must d’un groupe qui ne reniera jamais ses convictions mais avec moins d’efficacité musicale par la suite. Presque un classique.

note       Publiée le mercredi 23 mars 2022

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "A way of life-skinhead anthems" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "A way of life-skinhead anthems".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "A way of life-skinhead anthems".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "A way of life-skinhead anthems".

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Etonnamment le dernier en date a l'air plutôt honorable du peu que j'en ai entendu.

Note donnée au disque :       
Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Filiation glam ? C'est vrai que ça prend sens...Quelque chose qui me rappelle un peu Slaughter and the Dogs par moment, je ne parvenais pas à mettre le doigt dessus. Ca ne peut que m'allécher plus.

Note donnée au disque :       
Rikkit Envoyez un message privé àRikkit

Classique je ne sais pas ce que tu veux dire par la, mais oui c’est bien différent même si complètement Oi! Cock Sparrer y a cette filiation Glam Rock/pop flamboyant qui a mon sens les rend parfaitement unique (donc pas si classique que ça je trouve)

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Ecoute succinte de 'Shock troops', c'est plus classique et beaucoup moins sombre que ce premier Last Resort. C'est peut-être le plus de Last Resort, leur disque est vraiment pesant, moins rapide...J'aurais presque pu rajouter post punk goth mais c'est clairement pas l'optique du groupe

Note donnée au disque :       
Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Oui, Cock Sparrer manque encore à ma culture, je ne connais qu'un ou deux titres....Je note le nom de l'album, merci.

Note donnée au disque :