Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTin Machine › Live- Oy, vey, baby

Tin Machine › Live- Oy, vey, baby

  • 1992 • Victory 828 328-2 • 1 CD

cd • 8 titres

  • 1If there's something
  • 2Amazing
  • 3I can't read
  • 4Stateside
  • 5Under the god
  • 6Goodbye Mr. Ed
  • 7heaven's in there
  • 8You belong in rock'n'roll

enregistrement

Enregistré live lors de la tournée mondiale 'It's my life tour', au Japon et aux USA en 1991.

line up

David Bowie (chant, guitare, saxophone), Reeves Gabrels (guitares, chant), Hunt Sales (batterie, chant), Tony Sales (basse, choeurs)

remarques

chronique

Styles
rock

Salut p’tit gars, ainsi tu veux devenir producteur/manager ? Pour démarrer ton apprentissage, je te file d’emblée un tuyau stratégique qui a largement fait ses preuves. Certains projets ne sont pas appelés à durer, ça pue dès le départ, ce n’est pas pour autant qu’ils sont gratuits donc il faut rentabiliser. Table donc sur deux albums maximum, c’est rare que ça dure au delà et il faut même batailler pour achever le dernier opus. Histoire de pas lâcher si brusquement, il y a une solution, tu ajoutes vite un disque live et c’est bon, on peut passer à autre chose. Ça fonctionne même avec les grands musiciens. Même avec une audition défaillante, il était évident à l’écoute de ‘II’ que le concept Tin Machine arrivait largement au bout de ce qu’il pouvait donner. Impossible pourtant de lâcher un tel panier de gros poissons sans tenter d’obtenir plus donc voilà l’enregistrement concert qui, soyons beau joueur, a aussi vocation de laisser un souvenir d’un projet certes pas inoubliable mais quand ça gravite autour de Bowie, les configurations des planètes ne tournoient plus de la même manière. Sur le principe, c’est même plutôt alléchant, sauf que je ne sais pas trop ce que les zicos proposaient comme set-list avec deux disques dans l’escarcelle. Toujours est-il que on ne va pas trop s’exciter, c’est juste huit chansons, le minimum syndical. Affaire de goût mais d’emblée manquent plusieurs des meilleures compositions de Tin Machine telles que ‘Prisonnier of love’, ‘Amlapura’ (suis-je le seul à aimer ce titre ?), ‘Baby universal’, de quoi esquisser un rictus circonspect mais passons. Le titre viendrait d’une blague en réponse au ‘Achtung baby’ de U2, ce qui est certain c’est qu’il faut le prendre comme une carte postale; il compile des extraits provenant de près de cinq endroits différents pour huit morceaux ! Inutile d’espérer se plonger dans un show entier (pour ça, on se rabattra sur les bootlegs, surtout que le combo a opté plutôt pour des salles de taille réduite). J’admets que l’ambiance reste cohérente, très électrique, saupoudrée d’applaudissements et de quelques paroles de Mr Jones pour compléter la touche live. Que dire ? C’est très rock’n’roll, très électrique, très puissant (niveau guitares notamment où Reeves Gabrels se déchaîne), Bowie, il faut l’admettre est en grande forme, se donne à fond. Hunt Sales essaie aussi, par exemple sur les douze minutes de ‘Heaven’s in there’, mais sa voix n’est pas des plus agréables et il en fait des caisses; d’ailleurs doubler la durée du titre n’était pas foncièrement nécessaire surtout au milieu de huit pistes. On en revient au problème de base, la brièveté du disque. Le son est vraiment bon, le groupe se lâche mais des éléments fondamentaux manquent pour envisager de s’immerger pleinement. C’est rageant car on aurait pu si l’objet avait été préparé avec plus de soin. Apparemment un deuxième album concert était planifié mais il ne verra jamais le jour, du coup cet unique témoignage fait figure de parent pauvre d’une discographie maigrichonne, le livret est rachitique, du grain à moudre pour les détracteurs du projet. Donc, p'tit gars, essaie au moins de faire bien les choses, histoire de clore les cycles en beauté, pas sur la pointe des pieds... 3,5/6

note       Publiée le samedi 19 février 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Live- Oy, vey, baby" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Live- Oy, vey, baby".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Live- Oy, vey, baby".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Live- Oy, vey, baby".