Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMinuit Machine › Sainte Rave

Minuit Machine › Sainte Rave

lp • 8 titres

  • 1Don't run from the fire
  • 2Fear of missing out
  • 3Danger
  • 4DRGS
  • 5Lovers of the night
  • 6Empty shell
  • 7To control
  • 8Prey/hunter

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Sainte Rave, 19 décembre 2020, enregistré live à la galerie Au Roi, Paris, France.

line up

Amandine Stioui (chant), Hélène de Thoury (musique)

remarques

https://minuitmachine.bandcamp.com/

chronique

En temps normal, je n’achète que peu de live et surtout pas de groupe electro mais nous ne vivons pas des temps normaux et Minuit Machine, c’est tellement le top de la crème (le mini accroche-coeur au sommet du nuage, le plus fin, légèrement incurvé), que je pouvais bien faire une exception. La raison surtout est que j’avais été absolument subjugué par leur live de confinement baptisé (pour rester dans le lexique religieux) 'Sainte rave' que je vous encourage plus que vivement à aller regarder sur la chaîne commençant par You et se terminant par Tube. Arches, cierges de néon, jeux de lumières impeccable entre ombres et couleurs vives (on glissera ainsi du rouge Satan au bleu aquatique en passant par le violet épiscopale, le vert émeraude, etc) et les deux femmes au summum de leur forme. Super mais comme on parle d’un vinyl, tout ce discours ne sert à rien, qu'en est-il du son ? Le LP (superbe en habits roses et rouges) retransmet donc cette performance prenante. Car le truc non usurpé dans la dénomination, c’est le côté sacré. Le duo a beau avoir opté pour des titres rythmés, il se dégage de la froideur des machines, du choix rigoureux des sonorités, de l’effet réverbération du chant calibré à la milliseconde, une impression de voûte de pierre, limite intime, un brin céleste dans sa tristesse. On sent le travail de chronométrie, le souci du détail à faire pâlir le diable et c’est heureux car Amadine Stioui chante si bien qu’il eût été détestable de gâcher sa voix par des effets mal dosés. Rien de tout cela ici. A mon avis, Minuit Machine est une des rares formations dark wave à revendiquer un héritage EBM mais que l’on ira écouter au sens musical du terme, pas juste danser sur. Huit chansons, c’est assez peu mais le feeling s’écoule, intact, certes dans un climat proche des albums mais avec la petite pointe hors contrôle en plus (en même temps tout est parfait, du mix à l’interprétation…) conduisant à des instants de grâce (‘Drgs’ pour son aspect céleste, ‘Don’t run from the fire’ ou ‘Danger’ pour leur attaque sèche et conquérante, dansante as fuck). Voilà, on pourrait tergiverser sur la présence ou non de telle ou telle chanson mais gardons en tête qu’il s’agit d’un live, de type un peu spécial certes mais un live quand même. Pas de bruit parasite, uniquement de la musique et de l’âme, une expérience du corps presque mystique. Je ne serais pas contre un DVD.

note       Publiée le lundi 24 janvier 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Sainte Rave" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Sainte Rave".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Sainte Rave".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Sainte Rave".