Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCarnal Machinery › Cluster A

Carnal Machinery › Cluster A

détail des votes

Membre Note Date
Shelleyan      dimanche 2 janvier 2022 - 23:15
Aplecraf      lundi 3 janvier 2022 - 12:57

cd • 9 titres

  • 1Twilight zone
  • 2Bleak
  • 3Solitudinarian
  • 4Inhuman nature
  • 5Voices
  • 6Travis Bickle
  • 7Yksinäinen Elämä
  • 8Boiling blood
  • 9Turn off the lights

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Paska Ääni Studio, Helsinki, Finlande, janvier-avril 2021.

line up

Jacques Saph (chant, instruments, production)

remarques

https://carnalmachinery.bandcamp.com/

chronique

Encore un nouveau projet ? Bon, c’est quoi, Carnal Machinery ? Virgin in Veil version électronique ? Oui. Et non. Jacques Saph est souvent cohérent dans ses thématiques mais c’est aussi un touche-à-tout qui ne peut se résoudre à se limiter. Définition médicale du Cluster A (domaine ‘troubles de la personnalité’): ‘personnalités excentriques et bizarres’. Les paroles ne laissent planer aucun doute, beaucoup de thèmes extrêmement personnels et l’on comprend pourquoi le musicien a eu besoin de travailler seul. A une époque où la minimal wave, la synthwave et autres sont au zénith, voilà qui pue l’opportunisme à plein nez ! Sauf que non. Rien qui ne ressemble à ce à quoi l’on s’attendrait…Pas de beats turbo saturés d’effets, le son est clair, net, précis mais jamais glacial; pas de boîte binaire vintage mais des rythmiques électroniques claquantes aux effluves 80’s (vous savez l’époque des toms hexagonaux); pas de bidouillages complexes, les sons sont soigneusement sélectionnés et utilisés au maximum de leur efficacité sans esbroufe. Le seul ‘reproche’ que l’on pourrait adresser est qu’effectivement, en ne gardant que les pistes vocales, il est aisé d’imaginer les même lignes jouées par des guitares deathrock, une batterie, une basse. A la bonne heure, une belle manière pour un seul musicien de tout faire, d’autant que les ingrédients chers aux fans de Jacques Saph sont bien présents: feeling, mélodies, ambiance, conviction. Avec d’ailleurs, comme toujours de vrais morceaux de bravoure, notamment l’excellent ‘Solitudinarian’ aux émouvantes lignes de clavier, le fantastique ‘Turn off the lights’ (le plus riche du lot), ’Inhuman nature’ ou encore l’obsédant ‘Travis Bickle’. Aucun amateurisme là-dedans ou d’hésitations de débutants, on sent la bouteille du mec, à tous les niveaux, de l’écriture à la sélection des sonorités, sans oublier la production. Malgré la touche immédiate, ‘Cluster A’ est aussi un de ces disques dévoilant un potentiel complet au fur et à mesure des écoutes. Et comme la langue française marque ses limites, usons de terminologie anglaise: ‘synth-infused’ deathrock ou punk, comme il vous siéra. On s’en cogne, de la super musique, c’est tout ! 4,5/6

note       Publiée le dimanche 2 janvier 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Cluster A" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Cluster A".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Cluster A".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Cluster A".