Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMayhem › Atavistic black disorder / Kommando

Mayhem › Atavistic black disorder / Kommando

cd • 7 titres • 23:30 min

enregistrement

Enregistré au Necromorbus Studio, au SleikBallaMi Studio et au Lupercal Studio

line up

Attila Csihar (chant), Hellhammer (batterie), Teloch (guitare), Ghul (guitares), Necrobutcher (basse)

Musiciens additionnels : Maniac (chant [5]), Billy Messiah (chant, [5, 7])

remarques

chronique

Après un excellent dernier album, "Daemon", Mayhem revient en cette année 2021 avec un nouveau mini-album. Nouveau, nouveau, pas exactement... Cet "Atavistic black disorder / Kommando", comme son nom l'indique, est divisé en deux parties. On a d'abord sur deux bons tiers du CD, trois morceaux typiques du Mayhem actuel, c'est-à-dire un nouveau morceau totalement inédit, "Voces ab alta" et les deux morceaux issus de l'édition limitée de "Daemon", "Black glass communion" et "Everlasting dying flame". La deuxième partie représente quatre reprises de formations ayant influencé les membres du groupe au début des années 80, dans un registre purement punk ! Sur la première partie, le nouveau morceau est dans la droite lignée de "Daemon" avec un son ample, montrant encore une fois que Mayhem veut retrouver le son et la production de son album "De mysteriis dom Sathanas". On peut dire qu'avec les deux autres morceaux issus de l'édition limitée de "Daemon", on a une homogénéité du propos et dans la droite lignée du dernier album. Mayhem est inspiré, l'atmosphère est noire, pesante et les compos sont suffisamment catchy et directes pour être assimilées rapidement. On retrouve les mêmes types de riffing avec toujours cette voix démoniaque d'Attila. Quand on a déjà l'édition limitée du précédent album, ce mini fait un peu doublon au niveau de la première partie purement Mayhem, "Atavistic black disorder". Je n'aurais pas été contre 2-3 morceaux de plus... Passons maintenant à la deuxième partie de ce mini, intitulée "Kommando", beaucoup plus courte, proposant 4 reprises de moins de 2 minutes 30 chacune. Le contraste est saisissant au niveau du son et du style dès que retentissent les premières notes d'"In defense of our future" de Discharge. C'en est même choquant. Je ne suis pas le plus grand fan de punk, style que je peux apprécier à petite dose, donc mon avis correspond plus à un fan du groupe norvégien qu'autre chose. C'est marrant de voir Mayhem dans un style complètement différent de ce à quoi on a l'habitude d'entendre chez eux. Même si on doit comparer avec leurs premiers travaux que sont "Pure fucking armageddon" et "Deathcrush", on est loin de ce punk primaire et répétitif. Et c'est ce qui me gêne ici. Je ne connaissais aucun des morceaux repris ici et même si la plupart des refrains sont sympas et entraînants (pas besoin de beaucoup d'écoutes pour les connaître par cœur !), je trouve le résultat assez pauvre et manquant du punch et du groove purement rock n' roll, comme c'est souvent le cas quand des groupes de metal reprennent des titres punk/rock. Chose vraiment sympa par contre, c'est la présence des deux premiers chanteurs des années 80 de Mayhem sur "Hellnation" et "Commando", à savoir Maniac mais aussi Messiah (qu'on n'avait pas entendu sur un titre de Mayhem depuis "Deathcrush", 34 ans plus tôt !!). Je dirais que ces morceaux sont assez anecdotiques tant ils sont éloignés du registre de Mayhem (toutes périodes confondues). Ca peut être marrant au début, mais à la longue, c'est vite saoulant. Seul le "Hellnation" des Dead Kennedys m'a semblé s'en sortir mieux que les autres morceaux. D'un côté, je peux comprendre la démarche de vouloir rendre hommage aux formations qui ont façonné la culture musicale des membres du groupe et souvent j'aime bien entendre les groupes prendre des risques et sortir des sentiers battus, mais là, le résultat sur cette partie est selon moi loupé. Peut-être que ces morceaux auront grâce aux oreilles de fans de punk. Au final, on a un mini-CD curieux, un peu bancal, pas complètement foiré, mais inégal à tout point de vue. Il faut surtout voir ce disque comme un petit délire du groupe pendant cette pandémie et rien d'autre.

note       Publiée le samedi 4 décembre 2021

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Atavistic black disorder / Kommando" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Atavistic black disorder / Kommando".

notes

Note moyenne        7 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Atavistic black disorder / Kommando".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Atavistic black disorder / Kommando".

Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Une nouvelle piste inutile, d'autres déjà présentes sur pas mal d'éditions de l'album (quel intérêt ?), et pas mal de reprises pas terribles. Hellnation & Commando sont bien, mais quel rapport avec Mayhem ? Du foutage de gueule. 2/6 réel, 1/6 ressenti.

Note donnée au disque :       
gab Envoyez un message privé àgab

Même avis que torquemada

Note donnée au disque :       
torquemada Envoyez un message privé àtorquemada

Oui, c'est juste un délire mais où est passée la personnalité de Mayhem sur les reprises ?

Note donnée au disque :       
GrahamBondSwing Envoyez un message privé àGrahamBondSwing

Au-delà de l'histoire dingue du groupe, ce qui rend attachant Mayhem c'est aussi les personnalités qui ont participé à l'aventure (et il y en a eu un paquet, hein). Du peu que j'en sache, on sent bien que Necrobutcher et Hellhammer (rien que le fait qu'il porte des bandanas, c'est tellement cool et décalé dans sa chapelle Black) sont les plus stables et les plus équilibrés (malgré quelques provoc', par-ci par-là, de rigueur) sans qui l'aventure se serait terminée bien avant.

Et donc ils font leur "Garage Days / Undisputed attitude"... Enfin ! Bon c'est vraiment très court, et je ne trouve pas vraiment le grain de folie que j'espérais, mais je serai beaucoup moins dur que Nicko : c'est du boulot sérieux, avec un/des solistes qui s'éclatent (Teloch ou Ghul ?), un chant clair (clair/obscur) de Maniac (!) sur la reprise de DK... et puis il y a l'aspect pédagogique, je découvre un nouveau groupe (Rudimentary Peni) et m'en vais lire ce que raconte Shelleyan dessus.

dimegoat Envoyez un message privé àdimegoat

Dans l'émission "What's in my bag", Necrobutcher avait présenté certains de ses disques favoris: The Cult, Talking Heads, Depeche Mode, Beastie Boys, Police, Ministry, INXS et les Rolling Stones. Imagine l'album de reprises !