Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Tribute Albums › Honoris II Tribute to the Sisters of Mercy & The Sisterhood

Compilations - Tribute Albums › Honoris II Tribute to the Sisters of Mercy & The Sisterhood

détail des votes

Membre Note Date
Shelleyan      mercredi 17 novembre 2021 - 00:54

cd • 13 titres

  • 1Strangers Dreams & MNFCTR: 'Driven like the snow'
  • 2Kill Shelter & Antipole: 'Nine while nine'
  • 3A Wedding Anniversary: 'Giving ground'
  • 4Selfishadows: 'Marian'
  • 5Delphine Coma: 'Amphetamine logic'
  • 6Deathtrippers: 'Burn'
  • 7Years of denial: 'Poison door'
  • 8Chris Shape feat. Raffaele Venturelli: 'Body electric'
  • 9Versari: 'Heartland'
  • 10Swesor Bhrater: 'On the wire'
  • 11Sébastien Faits Divers & HIV+: 'Flood II'
  • 12Opium Dream Estate: 'Some kind of stranger'
  • 13The Raudive: 'Colours'

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

remarques

La dernière piste inclut en bonus caché le morceau de Maman Küsters. https://hivmusic1.bandcamp.com/

chronique

Je ne change pas d'avis, le premier Nouvelle Vague avait quelque chose de sympa, frais, dans sa vision des reprises; simplement, il aurait dû rester un one shot, en faire un concept était une erreur flinguant du coup sa crédibilité en le transformant en pur objet marketing pour les bals. Tiens, ‘Marian’ des Sisters of Mercy y figure… Si vous voulez écouter un album de reprises véritablement intéressant, penchez-vous plutôt sur le deuxième volet des Honoris du label Unknown Pleasures Records dédié aux Soeurs. Pedro Peñas y Robles ne compte pas que des amis, son attitude déterminée, intransigeante parfois, son besoin de contrôle déplait à certain(e)s. Chacun(e) est libre de son avis, en attendant l’homme est exigeant, professionnel, cohérent dans sa démarche volontairement alternative, et souhaite pour son label des critères de qualité très élevés à tous niveaux (musique, visuel…), on peut donc y aller avec confiance quand il se risque aux exercices périlleux que sont les compilations hommage. La sélection est rigoureuse, implacable et le résultat à la hauteur. Les Sisters of Mercy ont si souvent été copiés, plagiés, repris, qu’on en vient à se demander qui pourrait apporter de l’eau supplémentaire au moulin. Ne cherchez plus. Ecoutez la splendide reprise rock sombre de ‘Some kind of stranger’ par Opium Dream Estate ou l’efficace version électronique post-Giorgio Moroder de ‘Body electric’ par Chris Shape et vous tiendrez la réponse. Il y en a qui doutent au fond de la salle ? ‘Inondations’ de Maman Küsters (en bonus fantôme) vous convaincra par son hallucinante réappropriation de ‘Flood’ en français; c’est à tomber par terre (ou à la flotte) et à prendre quasiment comme une compo personnelle. Bien entendu, certaines formations présentes s’approchent davantage du son des Soeurs de Charité, ainsi Delphine Coma, Deathrippers ou A Wedding Anniversary; aucune pourtant ne délivrera un vain plagiat. L’interprétation de ‘Giving Ground’, par exemple, moins étouffée que l’originale permet de toucher à l’intimité du titre de manière profonde. ‘On the wire’ est l’une de mes chansons favorites des Anglais et voilà que Swesor Bhrater le transforme en cold wave larmoyante ! Croyez-moi, elle est méconnaissable et même s’il m’a fallu un délai, je ne peux qu’être admiratif de cette personnalisation audacieuse. Très beau ‘Flood II’ par Sebastian Faits Divers et HIV+ aux orchestrations claire, légèrement saupoudrées de néoclassique et d’electro, respectant l’atmosphère nocturne de l’originale en la restituant non au bord de la mer mais dans une vallée de montagne. Réussite également pour Year of Denial avec chant féminin pour 'Poison door' apportant un nouvel éclairage dark wave à cette chanson énigmatique. Était-il nécessaire de faire durer ‘Colours’ neuf minutes ? Pas certains mais The Raudrive s’en sortent en travaillant habilement les climats, mettant en valeur les lignes originelles du morceau. Car l’autre point intéressant dans la démarche est d’avoir inclus The Sisterhood dans la palette de choix des reprises permettant ainsi une lecture nouvelle de quelques compositions connues ou non dudit projet. Du très haut niveau donc (peut-être même le meilleur hommage à ce jour) et une mise à jour neuve, originale, surprenante de la musique d’une formation tellement culte qu’il n’est nul besoin de le rappeler.

note       Publiée le mercredi 17 novembre 2021

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Honoris II Tribute to the Sisters of Mercy & The Sisterhood".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Honoris II Tribute to the Sisters of Mercy & The Sisterhood".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Honoris II Tribute to the Sisters of Mercy & The Sisterhood".

Richard › mercredi 17 novembre 2021 - 05:17 Envoyez un message privé àRichard

C'est certain, le créateur de ce label ne peut laisser indifférent...d'ailleurs, je croyais qu'il n'existait plus...Pedro ayant fait à l'époque un long post expliquant le pourquoi du comment. Bonne occasion alors de retrouver les Autrichiens de A Wedding Anniversary.

Message édité le 17-11-2021 à 05:18 par Richard