Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAcid King / The Mystick Krewe Of Clearlight › Free... / The Father, The Son And The Holy Smoke

Acid King / The Mystick Krewe Of Clearlight › Free... / The Father, The Son And The Holy Smoke

cd • 6 titres • 42:30 min

  • Acid King - Free...
  • 1Blaze In06:03
  • 2Free07:48
  • 3Four Minutes08:19
  • 4Blaze Out03:31
  • The Mystick Krewe of Clearlight - The Father, The Son And The Holy Smoke
  • 5Buzzard Hill (My Backyard)05:29
  • 6Veiled11:20

enregistrement

Acid King : enregistré par Billy Anderson en juillet 2000 au Sharkbite Studios, Oakland. Masterisé par George Horn à Fantasy Studios, Berkeley. Co-produit par Acid King. The Mystick Krewe of Clearlight : enregistré par Dave Fortman en 2000 au Balance Studios, Mandeville. Co-produit par The Mystick Krewe of Clearlight.

line up

The Mystick Krewe Of Clearlight (Andy Shepherd, Joey LaCaze, Jimmy Bower, Paul Webb, Ross Karpelman, Scott "Wino" Weinrich), Acid King (Joey Osbourne, Brian Hill, Lori S., Guy Pinhas)

remarques

Sorti en CD. Illustration par Frank Kozik.

chronique

Free to live, to rise, to die. Voilà en trois mots ce qu’il y a sur ce superbe split qui réunit d’un côté le groupe le plus lent et le plus beau et le plus chromé de tous les temps alias Acid King, et le jam band le plus moustachu de toute la Louisiane alias le Mystick Krewe. C’est comme s’ils s’étaient dit  « nous nos splits on les bâcle pas, on fait en sorte que ça soit la crème de la crème » : oui, ici, le meilleur d’Acid King, le meilleur des solos foncedés, les refrains qui collent le plus à la dure-mère, la meilleure des propagandes pour le permis moto ! Non mais même moi ça me donne envie de faire des bruits de pets avec un vélo à moteur, alors que j’ai tendance à conchier tous ces gusses qui se prennent pour les aigles de la route tout en oubliant qu’ils ne sont pas seuls sur terre - les motards de chez moi, à qui faut sucer également le pot d’échappement et se déporter dans le fossé pour qu’ils gagnent dix secondes sur leur trajet, ceci en échange d’un magnifique petit coucou du pied - putain c’est comme si Johnny me touchait le front de son ongle jauni par les clopes, alleluia, ouais, qu’est-ce que je ferais sans la reconnaissance des deux-roues ! Quoi, moi ? Haineux ? Et pourtant ce disque devrait me ralentir, me relaxer… mais ça serait oublier cette angoisse rampante derrière ces gros riffs moelleux, ces espèces de franges floues de bad trip se cachant moyennement bien derrière les paillettes, le groupe s’appelle Acid King n’oubliez pas, synonyme de fête qui dérape, on se réveille le lendemain dans une mare de sang avec la copine torpillée à coups de hache à côté, on se souvient plus de rien bordel ! Enfin, ces excellents petits morceaux font partie de mes fétiches de leur riche discographie qui mériterait finalement une petite anthologie quand j’y pense… et sinon, le Mystick Krewe of Clearlight, sur la face B du CD (blague). Jam band comme on dit, avec le Bower à la guitare édentée et feu Lacaze aux futs de bière, recyclant ses riffs eyehategodiens mais en version after au roadburn, chansons étirées, faites pour laisser agir les effets de la Bonne Herbe. Avec en guest Wino, sa guitare, sa voix, donc belle chanson dessus. Ce groupe n’a pas sorti grand-chose, ça ressemble à la bande de potes qui ont dans leur rang un ou deux gars qui ont un pied dans le hardcore bizness, n’empêche, je signe, no problemo, pour voir ce genre de musique à n’importe quel comice agricole ou fête de la musique, c’est pas parce qu’on n’est pas connu et qu’on fait pas grand-chose à part jammer beurrés comme des coins qu’il faut absolument qu’on fasse de la merde bordel à queue ! Doom stoné ! Psyché-riffs ! Heavy trauma rock ! Foutrepet ! Bonté divine ! Tourette à grue ! Dyslexomerde ! Gordopute ! Rah !

note       Publiée le mardi 9 novembre 2021

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Free... / The Father, The Son And The Holy Smoke".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Free... / The Father, The Son And The Holy Smoke".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Free... / The Father, The Son And The Holy Smoke".

Intheseblackdays › lundi 15 novembre 2021 - 09:59 Envoyez un message privé àIntheseblackdays

blast from the past - ce split que je n’ai pas écouté depuis des lustres fit partie de mes premières acquisitions quand j’ai décidé d’arrêter de passer par des grosses boites de VPC et d’aller chercher la matière première directement chez les acteurs de la scène stoner, du temps du « regretté » stoner rock.com et du pendant commercial ATH quand il était tenu par le couple Beland.
A l’époque chaque disque découvert était meilleur que le précédent et ce split, format que je n’apprécie que moyennement a longtemps fait partie de mes favoris. Du Acid King pur jus, même si je lui préfère celui avec Altamont de son ex-mari, qui contient pour moi le meilleur morceau du roi acide, teen dusthead, quand le groupe sonnait à cheval entre les débuts grinçants et bourdonnants de Zoroaster et la version plus lourde et enfumée de Busse Woods. Quant au morceau du MKOC, l’album sonnait comme un jam endiablé pendant Mardi-Gras à la Nouvelle-Orléans, l’odeur des gombos sortaient presque des enceintes, mais ce morceau chanté avec Wino lui ajoutait une dimension supplémentaire. Dommage que ce soit un tir unique, je n’aurai pas craché sur un album entier

Message édité le 16-11-2021 à 20:25 par Intheseblackdays

Note donnée au disque :