Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMercury Tales › Sans fleurs ni couronnes

Mercury Tales › Sans fleurs ni couronnes

vinyl 45t • 4 titres

  • 1Head first
  • 2Interlude
  • 3Sans fleurs ni couronnes
  • 4Bitter self

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

line up

Doris, Ben, Julien, Pierre

remarques

https://mercurytales.bandcamp.com/

chronique

Je l’admirais autant que je le craignais; ils ont fini par l’avoir. Ils ont trouvé la cave où le mec sniffait de l’essence et ils l’ont proprement mis en pièces, un massacre. Sauf que le gamin s’est pas laissé faire, trois sont à l’hosto dans un état assez sérieux et mon voisin, il lui manque un bout de cou qu’il s’est fait arracher à coups de dents, idem pour le fils du boulanger qui compte trois dents en moins et un bel oeil au beurre noir. Fait divers de merde, les journaux vont encore écrire qu’on est une région de culs-terreux consanguins, ce qui n’est pas faux. Evidemment, il n’y avait personne à son enterrement, sa mère est morte sous les coups du paternel qui est en taule et le frère aussi pour avoir voulu toucher une fillette qui jouait près de l’école. Sans fleur ni couronne, comme le disque de ce groupe qu’il aimait bien écouter derrière le soupirail quand ils répétaient. C’est marrant quand je l’écoute, je me dis qu’on aurait pu le passer à ses funérailles comme une forme d’hommage. Il y a quelque chose de déchirant, sombre, dans leur musique, quelque chose de moins punk qu'avant mais tout aussi sombre et énergique; on dirait que les mecs retiennent leur électricité pour la rendre encore plus terrible une fois lâchée. ‘Head first’, c’est sa vie de chien fou la bride sur le cou, à mordre et foncer pour survivre, ne pas laisser la vie l’écraser, accélérer sur l'ultime ligne droite. ‘Interlude’ avec ses accords incisifs mais si prenants, ça pourrait être son requiem. J’adore la voix d’adolescente écorchée de cette chanteuse, lui aussi je crois bien. La deuxième face, on dirait qu’ils veulent le venger car ils renouent avec leur style au turbo mais malgré la violence, elle sonne plus froide, méchante. C’est rapide, sans concession, rageur et glauque. Une musique qui lui ressemblait en somme, avec des moments aigus. Oui, je l’admirais autant que je le craignais. Maintenant qu’il est mort, je me rends compte que je hais encore plus les autres pour ce qu’ils lui ont fait. Alors j’écoute le disque et je serre la chaîne dans mes poings. La violence, ici, on ne connait que ça dans notre campagne paumée et quand je serai prêt, je sortirai le venger, venger mon trou du cul défoncé malgré la margarine, venger mes dents pétées après l’école. J’ai la rage au ventre et ça va faire très mal.

note       Publiée le lundi 25 octobre 2021

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Sans fleurs ni couronnes".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sans fleurs ni couronnes".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sans fleurs ni couronnes".