Vous êtes ici › Les groupes / artistesCC.B.A. › Death to the modern world

C.B.A. › Death to the modern world

cd • 14 titres

  • 1Scavenging the ruins of weakness
  • 2Your stupid face/My iron fist
  • 3Pervitin Warmachine
  • 4The Tears of strangers are only water
  • 5LGBT
  • 6Erase your face
  • 7Generation Xerox
  • 8Go Go Gopnik Go!
  • 9Filipino junkie treatment
  • 10God boy Fritz
  • 11Safe space invaders
  • 12Trigger happy
  • 13Give me fire
  • 14Outbreak of evil

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Stupri Semitae, Liechtenstein, 2018.

line up

Kim Jong-qunt, Владимир Поотанг

Musiciens additionnels : Мике, Шарлин, President Rodrigo Roa Duterte (choeurs additionnels)

remarques

https://cbacrimsonguard.bandcamp.com/. Les deux derniers titres sont des reprises, GBH et Sodom.

chronique

Peut-on se passionner pour la biochimie et planifier la prise du château de Vaduz ? Oui, une personne exceptionnelle. Pour d’autres, il s’agit juste de vivre dans une principauté où la population est capable de rejeter en votation populaire la légalisation de l’avortement et une initiative visant à réduire les droits princiers, où certes le chômage est de 2 % mais où on se fait chier grave culturellement (un seul théâtre, un musée des Beaux-Arts, un autre consacré à la machine à calculer, ben oui, pourquoi c’est si prospère au Liechtenstein, un troisième à la Poste, un quatrième au ski, ambiance, et le dernier étant le Musée National; en plus le château de Vaduz est invisitable car habité par la famille princière), un des derniers paradis fiscaux retirés des listes noires vers 2010 seulement (LOL)… Bref, une vraie carte postale où il ne fait pas spécialement bon vivre. Pas pour C.B.A en tout cas, unique formation punk du pays. Punk metal en réalité, biberonné à Motörhead, Venom, Sodom, G.B.H, Discharge, Impaled Nazarene et toute la clique, maniant tout un arsenal incluant cynisme, second degré, imagerie totalitaire communiste, mauvais goût, misanthropie, tenues camouflage… On escompte la tornade et on se chope la tornade, dans la rate, les testicules, les oreilles, partout où ça fait mal. Le duo se fout bien de renouveler quoi que ce soit, il veut juste taper fort et le faire avec talent. Pied au turbo, mélange de d-beat/thrash frustrant la frange plutôt death metal qui quêtera en vain les riffs majestueux, réjouissant le côté crust punk qui se pètera les cervicales en headbangant… Entendu déjà un paquet de fois, attendu, efficace pourtant avec même quelques trouvailles sympa ainsi l’intro de ‘L.G.B.T.’, le pont de ‘Good boy Fritz’ mais c’est clairement pas pour l’originalité qu’on achètera ce cd. Entendu ou non, ça tient quand même bien la route, avec des riffs banals mais perforants, des vocaux rageurs assurant totalement le job, des chansons équilibrées, suffisamment variées de l’une à l’autre pour tenir le test de l’album sans lassitude, lequel me semble d’ailleurs gagner du corps au fur et à mesure de l’avancée des titres. Beau brûlot quand même et sa provenance géographique fait office de cerise sur le gâteau.

note       Publiée le mercredi 6 octobre 2021

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Death to the modern world".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Death to the modern world".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Death to the modern world".