Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNNHMN › Tomorrow's heroine

NNHMN › Tomorrow's heroine

détail des votes

Membre Note Date
Shelleyan      lundi 4 octobre 2021 - 10:18

vinyl 33t • 5 titres

  • 1Magic man
  • 2Tomorrow's heroine
  • 3Perigee Syzygee
  • 4Your body
  • 5Maserati

line up

Lee (chant), Michal Laudarg (musique)

remarques

https://nnhmn.bandcamp.com/

chronique

Mélopées néon, anges de plexiglas immobiles transpercés d’ombres et de couleurs, pièce aux murs tapissés de rouge sang mouchetés d’ombres en flashs épileptiques… NNHMN (Non Human) demeurent à mes yeux des seconds couteaux de la scène minimal wave (difficile de ne pas voir un clone de Boy Harsher, eux mêmes pas des parangons d’originalité) mais quand la formule fonctionne, pas de raison non plus de ne pas prendre son pied. Comme je ne voulais pas rester sur l’échec de leur indigeste concept de la ‘Church of no religion’ (sexy as fuck pourtant), j’ai chiné un peu sur leur Bandcamp et ça valait le coup. La dernière offrande en date, par exemple, reprend les éléments chers au duo, musique synthétique minimaliste, aérienne, dansante, en arpèges et effets de pitch plus qu’en nappes, avec un chant ni désincarné ni angélique, quelque part entre les deux. Le résultat ? Des chansons volontiers calibrées dancefloor mais baignées d’un spleen céleste plutôt délectable. De facture classique dans l’écriture, elles empruntent à la new wave 80’s mais aussi à la techno des 90’s dans sa version la plus pop et electroclash avec cette fois-ci un vrai doigté, moult fois entendu et pas original pour un clou mais efficace. D’autant que le groupe tente malgré tout de varier légèrement le propos notamment dans les intonations du chant mais aussi dans l’axe de composition (‘Perigee Syzygy’, par exemple, s’inspire davantage d’un electroclash technoïde alors que l’excellent ‘Magic man’ accentue plutôt les volutes mélancoliques sous influence contrairement à un ‘Maserati’ plus sec). Autre bonus, le format EP qui sied finalement très bien à toutes ces formations minimal dont les LPs sont souvent longuets (clairement une sixième chanson eût été de trop ici) permet de profiter pleinement. Une musique à écouter pour son efficacité plus que son identité mais je dois leur laisser ça, ils savent choisir des putains de nuances de rouge pour leur packaging. 3,5/6

note       Publiée le lundi 4 octobre 2021

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Tomorrow's heroine".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Tomorrow's heroine".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Tomorrow's heroine".