Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLebanon Hanover › Sci-fi sky

Lebanon Hanover › Sci-fi sky

cd • 10 titres

  • 1Living on the edge
  • 2Golden child
  • 3Garden gnome
  • 4Digital ocean
  • 5The last thing
  • 6Angel face
  • 7Hard drug
  • 8Third eye in Shangai
  • 9Your pure soul
  • 10Come Kali come

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

line up

Larissa Iceglass (chant, musique), William Maybelline (chant, musique)

remarques

https://lebanonhanover.bandcamp.com/music

chronique

Pédagogie inversée ? A l’heure où la minimal wave est en plein boom, Lebanon Hanover enrichissent au contraire leur son, renouvellent leur formule et livrent un disque passionnant au moment où j’étais prêt à douter d’eux. Un petit oiseau coquin me sifflote dans l’esgourde que William Maybelline n’y est peut-être pas étranger lui qui occupe une place prépondérante au sein du projet, assurant le chant pour un morceau sur deux. Il est clair qu’un peu de l’obscurité de Qual a infiltré la grisaille de Lebanon Hanover mais les deux projets demeurent cependant bien distincts. Les titres interprétés par Larissa Iceglass conservent cette froideur triste typique du duo (encore que la guitare y gagne en place); ils sont de bonne facture mais connus dans leur déroulement, encore qu’elle nous surprenne par l’orientation dark folk glacée de ‘Hard drug’ et un ‘Your pure soul’ aux sonorités rêches et noires. Le timbre cependant ne varie pas, désenchanté, résigné. William, en revanche, fait montre de plus d’expressivité. Sur l’excellent ‘Golden child’, cold wave au sens le plus noir du terme, sa voix grave sied fort bien aux atmosphères mais demeure sous contrôle; tout le contraire de ‘Digital ocean’ qui eût pu figurer sur un disque de Qual avec ses climats étouffants, glauques, et cette voix grondante (les choeurs de Larissa sont un renfort assez grandiose). ‘Angel face’ ? Une cold wave/dark folk du plus bel effet, plus lâché émotionnellement et vocalement. Plus le cd s’avance, plus la mélodie s’efface aux profit des atmosphères, toujours plus rampantes, souterraines, torturées, mystiques quasiment dans cette plongée aux enfers, plutôt étonnante si on s’en réfère au titre mentionnant le ciel. Un ciel de science-fiction par franchement jouasse qui se termine par le rituel et bien terrestre au sens païen du mot ‘Come Kali come’ dans lequel le chant s’élève telle une forme de prière torsadée comme une volute de fumée noire. Oui, j’étais prêt à douter mais Lebanon Hanover m’a retourné un bel uppercut dans l’estomac. Leur plus grande réussite avec ‘The world is getting colder’ à mon avis.

note       Publiée le mercredi 22 septembre 2021

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Sci-fi sky" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Sci-fi sky".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Sci-fi sky".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Sci-fi sky".

Richard Envoyez un message privé àRichard

Tout pareil. Une belle réussite totalement inattendue tant le copyright Lebanon Hanover semblait gravé dans le marbre.

Note donnée au disque :