Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSleep › Jerusalem

Sleep › Jerusalem

1 titres - 52:08 min

  • 1/ Jerusalem (52:08)

enregistrement

Par Billy Anderson au Record two, Comptche, Californie, 1997

line up

Al Cisneros (bass, vocals), Chris Hakius (drums), Matt Pike (guitar), Dooug Ebright (visual flight)

chronique

Styles
metal extrême
doom metal
Styles personnels
doom ultime !

52:08 minutes pur un seul et unique titre ! Voilà le menu pour ce monument du stoner rock qu'est "Jerusalem". L'ambiance est ici très lente et très lourde. Euh... après mûre réflexion je dirais même : très très lente, et très très lourde ! Le morceau est composé d'un seul riff répété inlassablement du début à la fin, avec quelques passages où viennent se greffer la voix nonchalante du sieur Cisneros. On aime ou pas mais force est de reconnaitre que l'exercice de style en jette un maximum. Pour ma part je trouve ce "Jerusalem" excellent, et je dois avouer que je regrette même qu'il ne fasse pas 20 minutes de plus !

note       Publiée le samedi 2 septembre 2000

partagez 'Jerusalem' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Jerusalem"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Jerusalem".

ajoutez une note sur : "Jerusalem"

Note moyenne :        18 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Jerusalem".

ajoutez un commentaire sur : "Jerusalem"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Jerusalem".

(N°6) › mardi 18 juin 2013 - 23:21  message privé !
avatar

Sleep non plus d'ailleurs. Dylan Carlson devrait toucher des royalties sur tout ça...

taliesin › mardi 18 juin 2013 - 22:30  message privé !

Tiens, j'ai justement écouté le White 1 ce matin dans le train en allant au boulot (tout en lisant le 22ème volume de 'La Roue du Temps' ^_^), et là je me dis que Sunn O))) n'a rien inventé ;-))

Note donnée au disque :       
Dioneo › vendredi 25 septembre 2009 - 01:02  message privé !
avatar

Oui mais non mais euh, si je me trompe pas, c'est le MÊME enregistrement, raccourci sur Jeru, parce que la maison de disque faisait la gueule (genre, ça rend le truc plus vendable, mouarf...).

Y'a aussi une version de Jerusalem exactement semblable sauf que le morceau est édité en plusieurs plages (sans pauses...) pour tromper l'acheteur éventuel et lui faire croire à un album normal.

Enfin, me semble-t-il.

Solvant › jeudi 24 septembre 2009 - 22:54  message privé !

Avec Jerusalem on se fait enterré vivant. Avec Dopesmoker ils jouent avec les cendres dans le vent comme des enfants. Ou le contraire.

Note donnée au disque :       
Nokturnus › jeudi 24 septembre 2009 - 21:41  message privé !
avatar

Le son est plus raw sur Dopesmoker il me semble (à moins que ce soit l'inverse)