Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGraveyard › Lights out

Graveyard › Lights out

cd • 9 titres • 35:37 min

  • 1An Industry of Murder04:02
  • 2Slow Motion Countdown05:35
  • 3Seven Seven02:33
  • 4The Suits, the Law & the Uniforms04:50
  • 5Endless Night02:46
  • 6Hard Times Lovin'04:27
  • 7Goliath02:49
  • 8Fool In the End03:31
  • 920/20 (Tunnel Vision)05:00

enregistrement

Produit, enregistré et mixé par Don Alsterberg. Masterisé par Hans Olsson Brookes.

line up

Joakim Nilsson (chant, guitares), Jonatan La Rocca Ramm (guitares), Axel Sjöberg (batterie), Rikard Edlund (basse)

Musiciens additionnels : Nils Dahl (rhodes, piano, mellotron [2], rhodes [9]), Magnus Jäverling (hammond [6]), Martin Holm (saxophone [4]), Erik Sjöberg Ridderström (norvegian fiddle [1])

remarques

chronique

Styles
rock
hard rock
Styles personnels
bluesy hard rock 70'

Un an à peine après le plutôt remarqué "Hisingen blues" voilà que nos 4 gaillards Suédois sont déjà de retour avec ce "Lights Out" qui s'inscrit sans surprise dans la droite lignée de son prédécesseur, à savoir un hard rock bluesy plus ou moins psychédélique mais en tout cas plutôt bien inspiré. Bon ok, je le concède, cette fois ci nos p'tits gars ne se sont pas vraiment foulés pour la pochette, genre le photographe a pas pu venir alors on a fait un p'tit fondu tout degueu ! Allez on s'en fou, c'est parti : on enfile le pat d'eph, on paramètre la machine à remonter le temps direction les années 70, et on tourne le potensiomètre de la commande du son au volume maximum toléré par les voisins ! Et là l'évidence s'impose d'elle même: on a affaire à une véritable petite usine à tubes avec un lot de pépites mid-tempo particulièrement irrésistibles, "Slow Motion Coundown" en tête, mais aussi "Hard Times Lovin'", "Fool In the End" et le sublime final "20/20 (Tunnel Vision)". Mélodiquement c'est super abouti et assez imparable. On le savait déjà, mais ça confirme que Graveyard possède un indéniable talent de songwriting. Sur les morceaux plus enlevés toutefois je suis par contre plus mitigé, les compos restent globalement bonnes mais si le chanteur séduit par la chaleur de son timbre, il a parfois vraiment tendance à m'agacer quand il pousse un peu trop, genre comme sur "The Suits, the Law & the Uniforms" sur lequel on a juste envie de lui dire : "Ferme ta gueule". Un troisième album de nouveau parfois inégal mais qui confirme le potentiel du groupe. Dans le style on reste quand même dans le haut du panier et si vous avez apprécié "Hisingen blues", pas d'inquiétude : ce nouvel album est du même tonneau ! Le conseil du chef : optez pour la version CD digipack limitée qui contient un ignoble patche que vous pourrez aposer fièrement sur votre plus belle veste en jean !

note       Publiée le mardi 24 août 2021

Dans le même esprit, Chris vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Lights out".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Lights out".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Lights out".