Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAuto-Mod › Requiem 滅びゆく時代へのレクイエム

Auto-Mod › Requiem 滅びゆく時代へのレクイエム

cd • 12 titres

  • 1Meeina メッシーナの悲劇 *
  • 2Feature Sex フューチャー・セックス
  • 3Friend フレンド
  • 4破壊へ
  • 5Identical Nightmare アイデンティカル・ナイトメア
  • 6バンピレラ
  • 7乾いた夜
  • 8異国の幻想
  • 9戦場
  • 10Requiem レクイエム
  • 11第三の敵 *
  • 12Dance' Rhythm ダンシン・リズム *

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Enregistré live au Shinjku Loft, Tokyo, Japon, le mai 1983.

line up

Genet (chant), Mitsugu Watanabe (basse, choeurs), Tomoyasu Hotei (guitare, choeurs), Makoto Takahashi (batterie), Benzo Nagashima (saxophone)

remarques

Version spéciale cd dans un fourreau avec les titres 1, 11 et 12 en bonus.

chronique

Londres a raison de célébrer le punk comme part de son patrimoine, mille fois raisons. Quiconque à vécu son adolescence à la fin des 70’s ou durant les 80’s se souvient à quel point cette ville fut un phare pour tous les punks et les goths. Combien de touristes lambda, filles aux pairs, étudiant(e)s, sont revenus métamorphosés, cloutés, cuirés, maquillés, les cheveux décolorés ou crêpés après un séjour parfois d’une seule semaine dans la capitale Britannique…Qu’importe le pays. Genet, très jeune pionnier de la scène punk nippone, connu pour ses frasques (jouer de la guitare avec un rasoir), ses looks extravagants, reviendra lui-aussi de Londres en 79, conquis par des formations telles que Bauhaus, Sex gang Children, et s’empressera de fonder son propre combo, Auto-Mod, aujourd’hui considéré aux côtés de Madame Edwarda ou Sadie Sads comme les références absolues du genre au Pays du Soleil Levant. Ce premier opus, un live d’une qualité assez exceptionnelle, sonne effectivement comme très influencé par ce qui se faisait en Angleterre et particulièrement Bauhaus mais par définition, le Japonais n’est pas un copieur pâlot. A commencer par les tessitures vocales et la sonorité de la langue sonnant nettement plus folles et décadentes ce qui sied parfaitement aux climats de cette musique. Comme ses références, le groupe n’hésite pas à adjoindre du saxophone quand le besoin s’en fait ressentir (‘Requiem’, ‘異国の幻想’, ‘戦場’…), fait montre d’une maîtrise très professionnelle de ses instruments. S’en affranchit aussi très vite en travaillant ses titres de manière plus progressive et riche, variant les rythmiques (post punk, carrément dub sur ‘異国の幻想’, tribale…), accélérant, cassant, parfois à l’intérieur de la même chanson. Le chant (j’aime beaucoup le timbre de Genet, un des meilleurs du style au Japon) n’est pas reste, crie, feule, danse sur sa corde raide, se fait incisif, mélodique, exprime dans tous les cas un charisme très net. D’emblée, le jeune homme a placé la barre très haut, réussit pleinement son baptême discographique avec un album live de la trempe d’un essai studio.

note       Publiée le dimanche 25 juillet 2021

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Requiem 滅びゆく時代へのレクイエム" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Requiem 滅びゆく時代へのレクイエム".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Requiem 滅びゆく時代へのレクイエム".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Requiem 滅びゆく時代へのレクイエム".

Aplecraf Envoyez un message privé àAplecraf

Merci de mettre en avant la période batcave/post punk goth d'Auto Mod ! Tellement de qualité dans ce style/période au japon, qui reste encore trop ignoré en occident.

Note donnée au disque :