Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThy Catafalque › Vadak

Thy Catafalque › Vadak

cd • 10 titres • 62:12 min

  • 1Szarvas05:38
  • 2Köszöntsd a hajnalt04:27
  • 3Gömböc05:05
  • 4Az energiamegmaradás törvénye06:50
  • 5Móló10:04
  • 6A kupolaváros titka03:19
  • 7Kiscsikó (Irénke dala)03:46
  • 8Piros-sárga05:06
  • 9Vadak (Az átváltozás rítusai)12:24
  • 10Zúzmara05:33

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Enregistré à Budapest (Hongrie), Edinburgh (Écosse), Újvidék / Novi Sad (Serbie), Kolozsvár / Cluj-Napoca (Roumanie), Kharkov (Ukraine), Tuapse (Russie), Alicante (Espagne), Quarten (Suisse), Haifa (Israël), Austin, Texas (États-Unis), São Paulo (Brésil) et Buenos Aires (Argentine) en 2020 et 2021. Mixé par Tamás Kátai à Budapest, Hongrie, janvier 2021. Masterisé by Colin Davis à l'Imperial Mastering, février 2021.

line up

Tamás Kátai (voix, guitare, basse, claviers, samples, programmation)

Musiciens additionnels : Gábor Veres (voix [5]), Chris Lyons (violon [9]), Andrei "Solomonar" Oltean (cornemuse [2]), Artem Koryapin (saxophone alto, saxophone tenor, trombonne, trompette [7]), Breno Machado (guitare [1,2,5,9]), Gábor Dudás (voix [1]), Julia Pfiffner (voix [6]), Loay Makhoul (tabla, dumbek, riq [8]), Péter Jelasity (saxophone [9]), Patricio Böttcher (saxophone [6]), András Vörös (voix [8]), Martina Veronika Horváth (voix [1,2,9,10]), Artem Litovchenko (violoncelle [10]), Sean Pádraig (duduk [8]), Dadan Bogdanović (saxophone, trombone, trompette ([8]), Carolina Díez (guitare [7])

remarques

Sorti en CD, vinyle, fichiers numériques écoutables et/ou téléchargeables depuis internet. Illustration par Tamás Kátai.

chronique

Styles
folk
metal extrême
musique électronique
ovni inclassable
pop
Styles personnels
petit lait, gros fromage

"Mais au bout du compte, on se rend compte qu'on est toujours tout seul au monde" disait Dédé, un soir, au comptoir, alors que le ricard de trop était envoyé au fond du gorgoson un peu trop vite. C'est bien ce qu'on pourrait se dire après l'écoute du dernier Thy Catafalque, un automonogroupe qui commence à avoir les tempes qui grisonnent à force de vieillir, même si Kátai Tamás, l'auteur de cette musique alambiquée semble avoir abusé des philtres de créativité et de jeunesse, je sais pas vous, mais moi je flaire quelque sorcellerie là-dessous parbleu ! Enfin, je n'ai pas l'impression que la redite est trop forte, on barbote encore et toujours dans un étrange paysage, celui d'une Hongrie ultra volk pardon FOLK, mais comment dirais-je... c'est un peu comme si on allait à un Neme petit bal de musique traditionnelle mi-touristique et que les vieilles dames et jeunes filles en coiffe ainsi que les gusses en chapeaux noirs et sabots de bois se transformaient dans un tourbillon de fumée grise en aliens fluorescents prêts à zorgluber comme jamais ! Voilà ce qui peut en déconcerter certains, dont le pauvre rédacteur de ces lignes redondantes, quand il se retrouve nez à nez avec quelque chose de pas très, très normal. On sort des lignes. On crève l'écran, on éborgne le projecteur, un chewing-gum Émile et on s'en va ! On est prêt à tout pour le bizarre, mais on n'est ni rebuté par la folk à papa, non à papi, non, à... arrière-arrière grand-père (?) ni par Jean-David Musklôr, le méga bassiste avec une planche de synthé en plus des trois manches de guitare sur son engin mégäkösmik d'une turgescence effffffroyable ! Pfiou. Il va donc falloir être ouvert d'esprit, apprécier à la fois le métal de mégastade avec gros son grosse mélodie grosse patate, les tangerinedreameries, les légendes arct•h•a•u•riennes ("transfeeert... autolargue !"), la gigue, le cinéma des grands paysages et des mains qui effleurent les épis de blé, ne pas chercher à comprendre, se relaxer, passer un moment extrêmement pénible ou curieux en compagnie de ce machin car, contrairement à la jolie illustration de l'album, cette jolie photographie de la jolie dame dans son joli costume assise sur sa jolie colline devant sa jolie forêt, cet album est vraiment de guingois, non symétrique et boiteux !

note       Publiée le mardi 20 juillet 2021

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Vadak".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Vadak".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Vadak".