Vous êtes ici › Les groupes / artistesFThe Fall › Slates

The Fall › Slates

cd • 13 titres

  • 1Middle mass
  • 2An older love etc
  • 3Prole art threat
  • 4Fit and working again
  • 5Slates, slags, etc
  • 6Leave the Capitol
  • 7Middle Mass (Peel session)
  • 8Lie dream of a casino soul (Peel session)
  • 9Hip priest (Peel Session)
  • 10C'n'C-Hassle Schmuck (Peel session)
  • 11Lie dream of a casino soul
  • 12Fantastic life
  • 13Medical acceptance gate

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

line up

Mark E. Smith (chant, piano, harmonica), Stephen Hanley (guitare sèche, basse, choeurs), Scanlan (guitare, guitare sèche, choeurs, piano), Paul Hanley (batterie, percussions), Mark Riley (guitare, piano, choeurs)

Musiciens additionnels : Kay Caroll (kazoo, chant), Dave Tucker (clarinette, choeurs)

remarques

chronique

Styles
post punk

Et si nous reparlions de cet étrange projet, créature d’un seul homme aussi détestable qu’attachant, Mark E. Smith ? Je suis conscient que nous en avons déjà discuté et vu la gargantuesque discographie de The Fall, il y a bien des chances que ça arrive encore souvent. ‘Slates’ est un album que j’aime beaucoup, produit dans ma période favorite de la carrière des Anglais. Il est assez typique de l’écriture de cette époque, jouer sur la répétition. Peu de variations en apparence, quelques accords tournant en boucle sur lesquels Mark déblatère. Ca, c’est le bristol d’introduction car à y regarder de plus près, ce skeud est riche à bien des niveaux. Fort en ambiance dans ses sonorités à la fois rondes (la basse), froides (la guitare), grinçantes (la gratte à nouveau) divers dans ses influences car si le post punk dans tout ce qu’il a de punk et de post demeure la touche dominante, le combo pioche plus loin (le rockabilly, l’expérimentation…). C’est aussi un album bourré d’énergie dans lequel Mark E.Smith est magistral vocalement. Cette musique répétitive (chapeau à l’impeccable rythmique) lui permet de libérer sa voix; démarrant souvent sur sa technique mi-parlée, mi-chantée, il n’est pas rare qu’elle évolue dans des éclats inquiétants (l’excellent et sombre ‘Prole art threat’’, délirants (‘Fit and working again’), juste intenses (‘Middle mass’). Ultime qualité, la touche déguelingue ajoutée subrepticement au second plan au mixage (bruits, choeurs féminins et masculins, notes de piano) se fondant l’air de rien dans la boucle en cours. Il n’y a que du bon sur ce disque, aucun remplissage, que des tueries, des chansons plutôt sombres et grinçantes, énergiques, aux mélodies fortes. N’hésitez pas à choisir la version cd (il s’agit à la base d’un mini) offrant en bonus pas moins de quatre titres extraits d’une Peel Sessions de 1981 plutôt royale, deux autres constituant un single de 1981 ainsi qu’une chute sonnant davantage comme une démo, de qualité très honnête, axée sur le rythme et les sonorités des paroles de Mark E. Smith, avec un peu de musique tournant en arrière-plan. ‘Les ardoises’ est pour moi un des indispensables de cette discographie géante.

note       Publiée le dimanche 11 juillet 2021

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Slates".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Slates".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Slates".

Klarinetthor › lundi 12 juillet 2021 - 16:51 Envoyez un message privé àKlarinetthor

Un des plus indispensables amha. Dans le top 5 aisément.

Note donnée au disque :