Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDischarge › Decontrol: The Singles

Discharge › Decontrol: The Singles

cd 1 • 22 titres • 31:48 min

  • Realities of War EP
  • 1Realities of war01:10
  • 2They declare it01:12
  • 3But after the gig01:15
  • 4Society's victim01:14
  • Fight Back EP
  • 5Fight back01:16
  • 6War's no fairytale01:17
  • 7Always restrictions01:18
  • 8You take part in creating the system01:16
  • 9Religion instigates01:38
  • Decontrol single
  • 10Decontrol02:34
  • 11It's no TV sketch01:33
  • 12Tomorrow belongs to us01:33
  • Why mini LP
  • 13Visions of war01:38
  • 14Does this system work01:16
  • 15A look at tomorrow01:55
  • 16Why01:09
  • 17Maimed and slaughtered01:06
  • 18Mania for conquest01:15
  • 19Ain't no feeble bastard01:29
  • 20Is this to be01:31
  • 21Massacre of innocents (air attack)01:24
  • 22Why (Reprise)01:49

cd 2 • 17 titres • 44:12 min

  • Never Again single
  • 1Never again02:22
  • 2Death dealers01:46
  • 3Two monstrous nuclear stockpiles01:11
  • State Violence State Control single
  • 4State violence state control02:45
  • 5Doomsday02:42
  • Warning EP
  • 6Warning02:51
  • 7Where there's a will there's a way02:08
  • 8In defence of our future02:09
  • 9Anger burning02:32
  • The Price of Silence single
  • 10The price of silence02:22
  • 11Born to die in the gutter02:30
  • The More I See single
  • 12The more I see02:06
  • 13Protest and survive02:15
  • 14The more I see (extended version)04:00
  • Ignorance single
  • 15Ignorance02:38
  • 16No compromise02:44
  • 17Ignorance (extended version)05:11

enregistrement

1980-1985, divers studios, Angleterre.

remarques

Compilation de tous les singles et EPs 1980-1985.
Co-édité avec Sanctuary Music. Seules les éditions de 2002 reprennent l'intégralité des singles et EPs. Les rééditions suivantes ne sont que des condensés.

chronique

Styles
hardcore
punk
Styles personnels
matrice d-beat

Le vent fugace du Punk 77 a trouvé le temps de souffler du côté de Stoke-on-Trent, Staffordshire, portant les graines du renouveau d'une rébellion controversée. Heureusement pour nous, ces graines on fait plus que germer puisque Discharge survit à la débâcle des Sex Pistols, influence initiale avec The Clash et The Damned comme l'on peut s'y attendre. Très vite les Anglais se dirigent vers une approche beaucoup plus agressive et surtout très politisée, à l'image de leurs collègues plus arty et expérimentaux de Crass (et en avance sur The Exploited, créés en 1979, plus portés sur une veine Street Punk) principaux instigateurs d'une prise de conscience qui vise à éradiquer le cirque créé de toutes pièces par un Malcolm McLaren opportuniste et certainement à mille lieues de préoccupations de ces groupes en devenir. S'il faut attendre le classique mini Why? pour découvrir un Discharge en veine D-Beat vraiment furieux et provocateur en diable, les trois premiers EPs font déjà preuve d'une volonté d'en découdre sévère : rythmes effrénés, chant éructé et textes réduits à l'état de slogans alimentent déjà la machine Discharge. "Never Again" (le titre) va enfoncer le clou en apportant une accroche supplémentaire qui va désormais faire partie intégrante de la formule des Anglais. Essai transformé en 1982 avec l'indispensable Hear Nothing See Nothing Say Nothing dont l'influence est à ne surtout pas minimiser (pas de Discharge, pas de Bay Area, ouais, aussi basique que ça) surtout lorsqu'il s'agit de lancer un véritable sous-genre, notamment en Suède. La suite est une combinaison de tubes inépuisables ("The Price of Silence", "The More I See", l'immortel "Protest and Survive") et de tentatives révisionnistes (mid-tempo, semblant de mélodies, solis) bien plus réussies que l'après 1985 ("Anger Burning", "No Compromise", "In Defence of Our Future"). Une bible indispensable à compléter avec l'album mentionné plus haut sans lequel aucune discothèque punk digne de ce nom ne saurait être. Where there is a will...

note       Publiée le mardi 27 avril 2021

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Decontrol: The Singles".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Decontrol: The Singles".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Decontrol: The Singles".

Marco › mercredi 28 avril 2021 - 12:36  message privé !
avatar

Oui le coffret est très bien pour avoir le contenu de cette intégrale et HNSNSN également. Simplement les EPs sont dans le désordre complet.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mercredi 28 avril 2021 - 11:33  message privé !

Je possède le coffret "1980-1985" qui est un bon moyen de posséder toute la première partie du carrière du groupe pour un prix tout à fait abordable. L'ensemble de ces titres et, je crois, présent sur ce coffret, et effectivement il y a un paquet de titres indispensables sur ces singles & EPs. Decontrol ou State Violence State Control sont probablement mes 2 titres favoris de cette période, et j'aime beaucoup le côté hypnotique de titres comme The More I See ou Ignorance (en version étendues donc).

Note donnée au disque :       
Shelleyan aka Twilight › mardi 27 avril 2021 - 22:34  message privé !
avatar

Un qui manque à ma collection. Bonne piqûre de rappel.

KlaY › mardi 27 avril 2021 - 20:29  message privé !

Indispensable.

Note donnée au disque :