Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBThis Burning Effigy › Descent

This Burning Effigy › Descent

cd • 12 titres

  • 1The parody
  • 2Sylvan
  • 3Exquisite
  • 4The eternal procession
  • 5An untold release
  • 6Tranfiguration (Extract 1): Seclusion
  • 7Descent
  • 8Exiled
  • 9Pure complex
  • 10Nothing more sacred than apathy
  • 11Bastardised
  • 12Transfiguration (Extract 3): Figures

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Substate Belgravia Studios, Londres, Angleterre, août 98.

line up

Ger Egan (chant), Stephen Carey (guitares, clavier), Mick Cowley (basse), Brian Fallon (batterie)

Musiciens additionnels : Julianne Regan (chant féminin)

remarques

chronique

C’est le syndrome Facebook, le fait de faire partie de groupes dédiés au goth sur les murs desquels des gens du monde entier postent les morceaux les faisant frémir, de voir à quel point des imposteurs comme Merry Thoughts revenaient souvent, de même que des formations sympa mais assez anecdotiques de goths à chapeaux (Elusive), sans oublier les racines classiques (Sisters, Nefs’…). Je déplore que This Burning Effigy ne soient pas plus régulièrement mentionnés car dans les formations 90’s, ils figureraient plutôt dans le top par une approche pas sincèrement novatrice mais sincère, passionnée et riche de la tradition goth rock à guitares inspirée par The Mission et Fields of the Nephilim plus que les Sisters of Mercy. Pour la petite histoire, le gratteux Stephen Carey mène aujourd’hui une carrière musicale professionnelle tant dans la production que comme musicien de groupe (Adoration, Eden House, NFD…) quant au vocaliste, Ger Egan, il a participé voici trois ans au projet October Burnt Black; tout ça pour expliquer qu’en matière de dédication à la cause goth, les mecs n’ont rien à prouver. Si leur premier opus montrait malgré une démarche un brin scolaire leur implication dans leur musique, ce second essai leur permet de mieux digérer leur propre identité. En l’occurrence, conte toute attente, si la référence à The Mission est incontournable mais avec une patte personnelle, on songe aussi pas mal à The Danse Society dans une version plus rêche. Impression cultivée par le soin apporté aux atmosphères et les influences irlandaises parsemant discrètement le disque (la batterie roulante de l’excellent ‘An untold release’, le chant féminin de ‘Exquisite’). Voilà en tout cas d’excellents musiciens qui n’hésitent pas à le faire ressentir dans leur écriture: intro acoustique, textures fouillées, cassures, ponts, départs tranquilles, accélérations et j’en passe. Ger confirme son talent derrière le micro avec son beau timbre profond plus que caverneux (encore qu'ils soit capable d'éclairs passionnés au besoin), cette fois-ci souvent épaulé par une chanteuse qui n’est autre que Julianne Regan de All about Eve. J’ai toujours profondément détesté ce groupe et jamais pigé comment leur espèce de truc post-hippie bluette avait pu être lié d’une quelconque façon à la scène goth mais passons, il compte son lot d’admirateurs et ça reste un beau tour de force que de la compter dans les rangs (pas en guest sur deux titres, elle assure tous les vocaux féminins et signe même un texte). Contrairement à son titre, ‘Descent’ confirme le sérieux et le professionnalisme de This Burning Effigy qui balisent près de neuf ans plus tôt la voie que suivront The Eden House, avec des éclats bien plus sombres cependant (le puissant ‘Exiled’, un de leurs chefs-d’oeuvre, 'Bastardised'...). Beau comme un océan la nuit avec ces vagues montantes et ses embruns échoués contre les falaises désolées…Non, vraiment, c'est injuste, ils écrasent largement Nösferätü, Merry Thoughts, Rosetta Stone seconde époque même !

note       Publiée le dimanche 14 mars 2021

Dans le même esprit, Shelleyan aka Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Descent".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Descent".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Descent".

Shelleyan aka Twilight › mercredi 17 mars 2021 - 09:03  message privé !
avatar

C'est pas faute d'avoir essayé, hein, mais je trouve ça tellement bluette, pompier...Beaucoup trop léger pour moi.

Note donnée au disque :       
allobroge › mercredi 17 mars 2021 - 08:54  message privé !

Du tout bon, par contre c'est marrant et sympa car très rare que tu n'aimes pas All about eve ( 1ère version bien sur avec Tim Bricheno )qui est apprécié par plétore de fan des Mission.

Note donnée au disque :