Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Bandes originales de films › Down by Law / Variety

Compilations - Bandes originales de films › Down by Law / Variety

21 titres - 35:04 min

  • 1/ What Do You Know About Music, You're Not a Lawyer (2:02) - 2/ Strangers in the Day (2:01) - 3/ Promedade du Maquereau (1:29) - 4/ The Invasion of Poland (2:29) - 5/ Please Come to My House (1:07) - 6/ Are You Warm Enough? (2:46) - 7/ Swamp (0:46) - 8/ Swamp Pt. 2 (0:47) - 9/ Are You Warm Enough Again? (0:30) - 10/ The King of Thailand, the Queen of Stairs (2:14) - 11/ A Hundred Miles from Harry (0:32) - 12/ Nicoletta Can't Cook (1:00) - 13/ Fork in the Road (0:57) - 14/ Variety Theme (1:32) - 15/ Porno Booth (1:15) - 16/ Porno Booth II (0:55) - 17/ Car (5:06) - 18/ Million Dollar Walk (1:35) - 19/ Anders Leap In (1:02) - 20/ Garter Belt (2:17) - 21/ End Titles (2:42)

enregistrement

"Down by Law" : Sound Ideas Studio, New York City, USA, 1987 - "Variety" : 39th Street Music, New York City, USA, 1987

line up

Curtis Fowlkes (trombone), Arto Lindsay (guitare [1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13]), John Lurie (saxophone alto), Marc Ribot (guitare, trompette, banjo [1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13]), Naná Vasconcelos (percussions), Peter Zummo (trombone, trompette), Tony Garnier (basse sur 1-13), E.J.Rodriguez (percussions), Douglas B.Bowne (batterie), Evan Lurie (piano), Anders Gaardmand (saxophones bariton et ténor), Paul McGovern (saxophone alto)

chronique

Deux ans après "Stranger than Paradise", John Lurie retrouve Jim Jarmusch pour prendre part, une fois de plus, à une nouvelle aventure cinématographique. Il cumule désormais avec aisance son rôle de compositeur attitré et celui d'acteur de premier plan où, pour la peine, il partage la vedette avec Roberto Benigni mais surtout Tom Waits. Même si le poète américain ne collabore pas à l'écriture de la musique, il est difficile de s'empêcher de penser qu'il a toutefois grandement inspiré Lurie qui signe ici une musique visqueuse, boueuse et crasse comme les affectionnent Tom Waits. Et elle illustre parfaitement cette histoire loufoque de trois paumés, un dj raté accusé de meurtre, un assassin et un proxénète évoluants sous un soleil de plomb tantôt dans les eaux tumultueuses de la Nouvelle Orléans, tantôt derrière les barreaux d'une cellule humide. Il se dégage de la musique un sentiment d'étrangeté, généré quasi systématiquement par l'utilisation volontairement non académique des instruments où saxophones, guitares, harmonica et percussions se déforment, pour notre plus grand bonheur, stimulant l'émergence d'une musique unique, qui ne sera pas sans rappeler certaines des atmosphères des "Music for Films" de John Zorn. Comme pour "Stranger than Paradise", le disque inclut en fin d'album d'autres musiques, et en l'occurence ici celles d'un autre film, "Variety", récit introspectif d'une femme dans le milieu du porno. Cela n'étonnera personne de savoir que le style narratif utilisé ici et la diversité des arrangements évoquent à peu de choses près l'univers de Charles Mingus. Comme pour sa précédente B.O., cette juxtaposition d'oeuvres différentes ne pose aucun problème. Mieux ; "Down by Law" et "Variety" semblent s'accomoder l'un à l'autre mieux encore qu'avait pu le faire "Stranger than Paradise".

note       Publiée le samedi 7 septembre 2002

partagez 'Down by Law / Variety' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Down by Law / Variety"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Down by Law / Variety".

ajoutez une note sur : "Down by Law / Variety"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Down by Law / Variety".

ajoutez un commentaire sur : "Down by Law / Variety"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Down by Law / Variety".

sergent_BUCK › mardi 3 février 2009 - 23:12  message privé !
avatar

Oui, je confirme en passant. Et c'est en effet Jockey full of Bourbon le morceau... faut dire que le riff d'intro est assez inoubliable dans son genre, la classe en quelques notes.

cyberghost › mardi 3 février 2009 - 19:40  message privé !

Ce n'est pas que probable, le film ouvre effectivement sur un morceau de Rain Dogs, Le Sergent Buck confirmera mes dires s'il traîne dans le coin

Potters field › mardi 3 février 2009 - 17:57  message privé !

tres, tres probable oui... bon, j'ai plus qu'a le remater.

Dioneo › mardi 3 février 2009 - 17:53  message privé !
avatar

Jockey Full of Bourbon ?

Potters field › mardi 3 février 2009 - 17:41  message privé !

down by law ne s'ouvre pas sur une musique de waits ? un titre de rain dogs il me semble... me trompe-je ?