Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRThe Ruins of Beverast › The Thule Grimoires

The Ruins of Beverast › The Thule Grimoires

cd • 7 titres • 69:26 min

  • 1Ropes into Eden12:42
  • 2The Tundra Shines11:18
  • 3Kromlec'h Knell08:33
  • 4Mammothpolis06:22
  • 5Anchoress in Furs09:11
  • 6Polar Hiss Hysteria07:13
  • 7Deserts to Bind and Defeat14:07

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Masterisé par V. Santura à Woodshed Studios Produit, enregistré, mixé par Michael Zech.

line up

Alexander von Meilenwald

Musiciens additionnels : Michael Zech (guimbarde, programmation, effets, guitare)

remarques

Sorti en CD, vinyle, fichiers numériques. Illustration par Julia Schneider (jot.s.art).

chronique

Il y a des artistes qui me déçoivent rarement, exigeant consommateur névropathe et nombriliste que je suis. Parmi eux, Jacky Blangier par exemple, ou Unsane, AC/DC si je suis de bonne humeur, Alice Cooper aussi, Leny Escudero ou J.S. Bach, François Villon, Tristan Corbière ou René Char s'ils avaient poussé la chansonnette. Tout est question de "style", pas forcément ce qui est raconté comme dirait Audiard, allez, un nom de plus, bref... Dans cette liste de "toute la musique que j'aime" (pardon), il y a aussi ce qui est décrit ici : Les ruines de Bevraste, un lieu qui se trouve entre deux royaumes mythologiques, je me souviens plus dans quel niveau de God of War ça se trouve... Le gars Meilenwald est encore et toujours tout seul, toujours envoûtant, toujours efficace et ce disque toujours supermégaultra produit façon giga OK, c'est les trompettes du jugement premier au petit déj (elles sonnent plus fort que celles du dernier jour vu que c'est le matin), ce sont des tempêtes, des ruminations, des grosses guitares, des voix, des hurlements, du chant beau, si beau qu'on dirait un clone robot de Peter Steele se champouinant le zob à coup de Tahiti Doucheuh en entonnant de sa voix de stentor : "O Tannenbaum". L'album a encore une fois peu de morceaux mais beaucoup de minutes, la pochette est un tantinet plus kitsch que d'habitude, ça m'a un peu interloqué, tellement je suis habitué à ce que le Van chiadise le contenant, quel qu'en soit le contenu. Comment dire... si cette image avait une véritable raison d'être, ce serait pour bien figurer l'album tout bêtement, qui représente pour moi ce moment dont je vous rabat les oreilles à longueur de chroniques : le laps, le battement de cœur entre le sommeil et la veille, où tous les mondes se retrouvent comme sur une aire d'autoroute bondée de l'A9, les cigales dégueulent, ça pue le gasoil, et les gens ont vrrrrrrrrrrrrrrraiment de drôle de tronches, le ciel a comme un filtre, on voit les particules de lumières se fragmenter, les gouttelettes tombent sur le pare-brise maintenant qu'il pleut, chaque lumière se cristallisant comme un flocon de neige multicolore, enfin, vous voyez, encore une musique de drogués ! C'est pas possible ça, ils sont partout ma parole ! Donc oui, la pochette est de bric et de broc, avec des copiés collés affreux entre ruines et bonhommes et trucs, mais on n'a jamais demandé aux réalités d'être de bon goût donc elles oublient de le faire, forcément... des chimères oui ! Des batraciens à cornes ! Ce qui peuple l'âme quand elle ne se fixe plus sur rien ça se trouve là, et notre guitariste hurleur batteur synthétiseur arrive encore à mettre toute sa grosse papatte exactement sur ce que je veux dire, ce qui, fatalement, va me donner l'occasion d'enclencher le bouton "repeat all" pour demain samedi où je prévois de ne rien faire du tout à part rêvasser dans une ambiance pleine de basses de riffs, de cris, de chansons toutes rondes, elle rentrent bien dans le trou, c'est parfait, c'est : ergonomique !

note       Publiée le vendredi 26 février 2021

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Thule Grimoires".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Thule Grimoires".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Thule Grimoires".

Ntnmrn › lundi 15 mars 2021 - 22:48  message privé !
avatar

Le "World Coming Down" du black metal en effet ! Blut Aus Nord + Type O Negative = Ruins of Beverast

Note donnée au disque :       
Rastignac › dimanche 28 février 2021 - 11:20  message privé !  Rastignac est en ligne !
avatar

Oui, peut-être bien que ce sera chroniqué de mon côté. Un jour.

Note donnée au disque :       
Raven › dimanche 28 février 2021 - 00:37  message privé !
avatar

J'ai que Foulest semen (en plus de celui-ci) qui bute bien question ambiance, aussi. L'a l'air assez balèze pour les ambiances, l'Alexander.

Note donnée au disque :       
Richter › samedi 27 février 2021 - 22:01  message privé !

Personne pour chroniquer les premiers ? Ou du Nagelfar (j'ai pas dit Naglfar) ?

Raven › vendredi 26 février 2021 - 11:19  message privé !
avatar

Superbe. Un peu le même effet que le Romantik.

Note donnée au disque :