Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNox Novacula › The beginning

Nox Novacula › The beginning

cd • 8 titres

  • 1The Path
  • 2Waiting for the fall
  • 3Michelle
  • 4A light below
  • 5Vultures
  • 6Cold
  • 7Hitchhiker
  • 8Drug

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

line up

Charlotte Blythe (chant), Ezra Bolotin (batterie), Dav Toyfa (basse, synthé), Zu Leika (guitare)

remarques

https://noxnovacula.bandcamp.com/. Compile la K7 'Nox Novacula' et le single 'Hitchhiker/Drug'

chronique

Mes années latin sont bel et bien enterrées…C’est très joli, les études classiques, mais quand on n’a pas de facilités…Les déclinaisons, toussa, le ‘Rosa, Rosa, Rosam, Rosae, Rosae’, le ‘tango des forts en thèmes, boutonneux à l’extrême’ (merci Grand Jacques), tout ce charabia pour m’excuser d’avance…Nox Novacula, la nuit du couteau ? Du rasoir ? Un très bon groupe originaire des USA (aaaah, l’anglais, voilà enfin mon domaine) en tout cas que je traque tel le stalker depuis leur première K7 et qui nous est fourni en cd et vinyl (de toutes les couleurs) grâce à l’incontournable label polonais Bat-Cave Productions (son fondateur Tomasz Woodraf mériterait une statue pour sa passion et son infatigable dévouement à la cause sombre). La nuit, c’est certain, se dégage de cette musique, une nuit urbaine, menaçante, peuplée de gens interlopes et de faits divers pour la rubrique des chiens écrasés du lendemain. Huit morceaux seulement hélas mais il faut dire que le cd compile en réalité les deux EPs produits par le combo. Un vent lugubre se lève et la pénétration dans l’obscurité débute. Rythmique pêchue avec accords de guitare déchirants, le timbre de Siouxsie des bas-fonds de Charlotte qui s’élève, tout ce que j’aime. Certes le style est familier mais on sent bien qu’on tient une équipe douée, à commencer par ce son de guitare froid et incisif, triste aussi. Ces lignes tantôt tranchantes, tantôt glissantes, toujours sombres, inquiétantes ensuite. Il y a de la colère, une colère réfrénée mais aussi un besoin de crier, de déplorer dans cette musique (le bouleversant ‘Michelle’, ‘no one can touch you anymore’), plombée par cette basse qui ne se démonte jamais, cette batterie qui varie sa cogne, en subtilité ou en cavalcade selon l’intensité du moment. Et le chant. Il me file le frisson personnellement, tant il mêle assurance, colère, tristesse, dans le même timbre. La vie n’est pas douce aux USA, cela se sent. Quand le sentiment se traduit par des mélodies, cela débouche sur une série de brûlots imparables, glaçants, prenants, jouissifs. Et même si ‘Drug’ conclut sur une note plus ‘dansante’ à la The Vanishing, on ne peut qu’attendre l’aube pour fuir cette nuit décidément dangereuse. 'The beginning', hein ? Vivement la suite !

note       Publiée le mercredi 24 février 2021

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The beginning".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The beginning".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The beginning".

Giboulou › dimanche 13 juin 2021 - 08:35 Envoyez un message privé àGiboulou

J'ai aussi fait cash le lien avec Danzig II. D'ailleurs, cette pochette fait elle-même référence au premier Doors. Du coup, on a une belle mise en abîme. J'ai tendance à avoir un a priori positif vis-à-vis des groupes qui singent les pochettes des autres (Boris / Nick Drake, Sleater Kinney / Kinks, etc.). Et pour Nox Novacula, une fois de plus, ça se confirme !

taliesin › dimanche 13 juin 2021 - 08:09 Envoyez un message privé àtaliesin

C'est moi ou...

Shelleyan › vendredi 11 juin 2021 - 20:40 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Aucun doute là-dessus, ça fera partie de mes prochaines commandes ^^. J'ai hâte.

Note donnée au disque :       
Aplecraf › vendredi 11 juin 2021 - 17:57 Envoyez un message privé àAplecraf

Le dernier album est en boucle de mon côté en ce moment. J'espère que vous l'apprécierez tout autant.

Note donnée au disque :