Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDanzig › Danzig Sings Elvis

Danzig › Danzig Sings Elvis

  • 2020 • Cleopatra CLO1718 • 1 LP 33 tours

détail des votes

Membre Note Date
Shelleyan aka Twilight      lundi 1 mars 2021 - 01:13
Rastignac      lundi 22 février 2021 - 10:38

vinyl 33t • 14 titres • 39:21 min

  • 1Is It So Strange02:32
  • 2One Night02:41
  • 3Lonely Blue Boy02:18
  • 4First in Line03:32
  • 5Baby Let's Play House02:35
  • 6Love Me03:09
  • 7Pocket Full of Rainbows02:55
  • 8Fever 03:45
  • 9When It Rains It Really Pours01:49
  • 10Always on My Mind03:14
  • 11Loving Arms03:02
  • 12Like a Baby02:36
  • 13Girl of My Best Friend02:51
  • 14Young and Beautiful02:22

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré à par Brendan Dekora et Chris Rakestraw, Eastwest Studios. Masterisé par Howie Weinberg. Produit par Glenn Danzig.

line up

Glenn Danzig (voix, basse, guitare, batterie, claviers...), Tommy Victor (guitare)

Musiciens additionnels : Joey Castillo (batterie)

remarques

Toutes les pistes sont des reprises d'Elvis Presley. Sorti en vinyle, CD, fichiers numériques. Illustration (photographie) : Frank Ockenfels.

chronique

Styles
rock

Cher Glenn. Mon très cher Glenn ! Il en aura fait couler de l'encre, sur le papier, dans les imprimantes et dans les peaux, de Cliff Burton à mon voisin de la rue là, celui qui regarde la télé ce soir, y a "ze voix", une émission où de pauvres malheureux se font mépriser en direct par de mauvais snobs. Cette émission consiste souvent, si j'ai bien compris - je regarde plus ce genre de truc depuis 2002, faut pas déconner - à reprendre des chansons très populaires. Glenn lui, il fait pareil, sauf que le jury, c'est lui, et que les spectateurs, c'est nous ! Qu'est ce qu'il va bien nous chanter alors ? Il va nous chanter Elvis, comme de bien entendu ! Je l'aurais mal vu chanter du Aznavour comme ça, non, Danzig c'est un style influencé lourdement par le rockabilly et la fin des années 1950, c'est le cuir, les bottes, la gomina et le woobi doo wap ! Donc, "Glenn Danzig chante Elvis" messieurs dames, et il va s'appliquer, sa voix maintenant cachant un vieux souffle de vieille gorge comme on pu l'entendre sur son dernier album, mais ça reste à peu près juste, enfin si c'est pas trop retouché parce que, on a beau dire, l'instrumentation derrière reste sobre comme un groupe de squelettes jouant dans un saloon désert. Il faut souligner donc que c'est le Glenn qui est en premier plan, d'autant plus que les lignes de chant d'Elvis ne sont pas à la portée du premier chanteur de douche venu : il y a donc de fortes chances de la jouer comme une vieille casserole, faudra voir si cela tient la scène ! Enfin, si lui et nous sont encore en état de respirer pour le prochain concert, et pas par un tube dans le bide tel un plongeur sous-marin de la mort. OK, ceci étant dit, il faut déjà apprécier le répertoire et en plus ne pas être trop regardant sur ces interprétations très très fidèles, la seule différence étant donc l'accompagnement, bien plus sobre souvent que l'original : un piano, une batterie, une guitare, une mégatonne de réverb poussiéreuse, qui donne un rendu très... "caveau", certains diront lofi, enfin, ce point "samhain tous les jours avec nous" est un des aspects qui me touche le plus dans cette petite compilation. Certains morceaux passeront mieux que d'autres quand même, "Lonely Blue Boy" ou "Love Me" me feront aimer le crépuscule, tandis que d'autres sucreries me feront grincer des dents à force de glucose... "Always on My Mind", ou la miaulerie "Fever" qui fait un peu plouf plouf dans mon esprit, au fond là dans la piscine avec Mireille Mathieu et Richard Anthony... A noter qu'il s'agit bien du groupe Danzig, enfin, il est répertorié comme ça, pas sous son prénom+nom, pourquoi... ? Je sais pas, enfin, j'espère que Tommy Victor aime bien le vieux rock ! A prendre donc avec des pincettes si vous aimez le Glenn, mais pas l'Elvis. A siroter avec un cocktail terrifiant si vous êtes d'humeur et adulez les deux comme une groupie, qui, comme les autres millions de fans de ces deux mecs ne peuvent donc pas avoir forcément tort ! Pour ma part, j'ai ici un peu le cul entre deux chaises, ayant un attrait pour certaines chansons seulement du King, et fondant bien plus d'adoration devant le vieux Glenn...

note       Publiée le lundi 22 février 2021

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Danzig Sings Elvis".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Danzig Sings Elvis".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Danzig Sings Elvis".

Shelleyan aka Twilight › lundi 1 mars 2021 - 01:13  message privé !
avatar

Sympa, il a une belle voix mais ça reste trop scolaire.

Note donnée au disque :       
jacques d. › mardi 23 février 2021 - 08:19  message privé !

"His latest flame" par les Residents, sur l'album "the King and I" (constitué de reprises d'E.P. et d'une bio racontée à deux enfants mi passionnés mi terrifiés).

Dioneo › lundi 22 février 2021 - 18:22  message privé !
avatar

Ouh pinaise... J'en frémis, rien qu'à imaginer ça. (T'as des liens ??) EDIT : bon ouais, je viens d'écouter ça (An Amercian Trilogy, si c'est bien de ça que tu parlais, @Nicko ?). C'est bien chantilly/vaseline sur les pec' mais j'avoue que je m'attendais à encore bien pire ! (C'est du côté Disney de la fosse - euh force - plutôt que du côté Seigneurs des Abdos, disons, je trouve).

Nicko › lundi 22 février 2021 - 18:21  message privé !
avatar

Ceux qui ont le mieux repris Elvis, c'est... MANOWAAAAARRRRRR!!!! ha ha ha

Dioneo › lundi 22 février 2021 - 18:19  message privé !
avatar

Oupe, pareil, c'est celle qui m'a happé dans l'album aussi, et tout aussi direc'... "Proto Cave" indeed - le chœur de la Nef en Dentelles Noires et Gospel du Grand Khôl en sus, pour engother (oui) encore autrement l'atmosphère.