Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNapalm › Zero to Black

Napalm › Zero to Black

détail des votes

Membre Note Date
taliesin      samedi 20 février 2021 - 14:38
Rastignac      vendredi 19 février 2021 - 13:10

vinyl 33t • 10 titres • 47:48 min

  • 1Teenage Illusion06:17
  • 2Time and Time Again04:37
  • 3Zero to Black04:44
  • 4The Other Side Feels Grey04:27
  • 5Pigs04:18
  • 6Alternative Life of Style04:45
  • 7The Harder You Live06:17
  • 8Crucified05:13
  • 9Gone03:32
  • 10Cut You Up03:38

enregistrement

Produit par Napalm et Harris Johns. Enregistré en mars 1990 au Musiclab Berlin par Harris Johns, assisté de Angelo Plate et Thomas Patsch.

line up

Stig Chris Liggio (voix, guitare), Robert J. Proimos (batterie), Brett Roth (basse), Kult (guitare)

remarques

Sorti en vinyle, CD, cassette. Illustration par Edward Repka.

chronique

Je n’étais certes pas parti sur le bon pied avec Napalm et avec le recul, après toutes ces chroniques de groupes oubliés, projets avortés et troisième couteaux que j’ai pu réunir ici, je me suis rendu compte que leur premier album restait plus dans la « moyenne » que dans la « honte », j’étais jeune et frétillant, c’était le bon temps où je me fâchais pour pas grand chose, voilà pourquoi (quoi comme aujourd’hui ? Ferme ta gueule Michel ! OH ! NON JE ME CALME PAS). En tout cas, il y autre chose que j’ai gardé en tête c’est E. Repka, j’aime beaucoup ses pochettes pulp, se spécialisant dans les illustrations d’albums de thrash, entraînant derrière lui, à mon humble avis, une ribambelle de clones, faisant de lui comme Pushead un canon dans le genre. Vous imaginez donc bien comme je me trouvai fort dépourvu quand du bac ce disque m’est venu… dans les mains, et juste pour ça, je l’ai acheté. Repka qui fait du Tangerine Dream, de la « démo 3D », du « le futur, que nous réserve-t-il ? Il nous réserve l’esthétique des films SF ou cyberpunk des années 1980, Tron, attention ! » ? Kwa ? Les surprises ne s’arrêtent pas là : le groupe a changé, a muté. Il mute vers quoi ? Il mute vers Suicidal Tendencies pardi ! Plusieurs morceaux vont donc nous gratifier d’un mélange funk / thrash assez bien copié et collé des maitres du genre, allant même jusqu’à mimer les lignes de « chant » de Mike Muir, allant même jusqu’à essayer de la jouer comme Trujillo à la basse. C’est beaucoup moins fou certes, et les autres morceaux restent dans le domaine du thrash metal très déjà vu, Stig oscillant de « à la Mustaine » à « à la Hetfield ». Le tout est d’un « mélodique » si affirmé que ça ne m’étonnerait point que ces titres oubliés passent crème dans une radio généraliste rock. Enfin, le moment passé n’est pas si pénible que ça, j’en reste agréablement supris, ce qui n’empêchera pas Combat alias Napalm de splitter. Stig va faire le dingo ensuite avec Bile chroniqué ci-dessous, les autres s’évaporeront, reprendront le cours normal des choses, des crédits, achèteront une bagnole, iront s’habiller en pingouin pour aller bosser, pour mourir d’alcoolisme ou gagner au loto, que sais-je… Enfin, un disque curieux, pour les curieux tolérants, et je pourrais dire la même chose si l'on veut approcher l'ensemble de la courte carrière de ce groupe !

note       Publiée le vendredi 19 février 2021

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Zero to Black".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Zero to Black".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Zero to Black".