Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFThe Fall › Totale's turns (it's now or never)

The Fall › Totale's turns (it's now or never)

cd • 15 titres

  • 1Intro
  • 2Fiery Jack
  • 3Rowche rumble
  • 4Muzorewi's daughter
  • 5In my area
  • 6Choc-stock
  • 7Spector vs Rector 2
  • 8Cary Grant's wedding
  • 9That man
  • 10New puritan
  • 11No Xmas for John Quays
  • 12The container drivers
  • 13Jawbone and the air-rifle
  • 14New puritan
  • 15New face in hell

enregistrement

Titre 1-6 enregistrés live au Bircoats Leisure Centre, Doncaster, Grande-Bretagne le samedi 2 Octobre 1979; titre 7 enregistré live au Palm Cove, Bradford, Février 1980; titre 10 enregistré au domicile de Mark E. Smith à Prestwich, Grand Manchester, Grande-Bretagne.

line up

Mark E. Smith (chant), Steven Hanley (basse), Marc Riley (guitare, clavier), Craig Scanlon (guitare), Mike Leigh (batterie)

Musiciens additionnels : Paul Hanley (batterie, pistes 12-15)

remarques

Les 4 derniers morceaux sont des bonus tirés d'une Peel Session enregistrée le 16 septembre 1980.

chronique

Styles
post punk

Puisque selon Mark E. Smith on peut composer un album sur n’importe quel thème, j’imagine qu’on peut de même écrire sur un peu n’importe quoi même The Fall. ‘We are the Fall (…), the difference between you and us is that we have brains’…Viennent pas du punk pour rien non plus, n’est-ce pas ? Paru à l’origine en 1980 mais ressorti enrichi de quatre morceaux d’une Peel Session de septembre de la même année, ce LP compile des chansons enregistrées sur scène en trois lieux (Bradford, Doncaster et Prestwich, une bonne occasion de potasser sa géographie britannique). Bonne qualité, sélection judicieuse, un feeling presque encore punky dans le rendu, pour un premier live (et de loin pas le dernier puisqu’ils en totalisent aujourd’hui grosso modo quarante !) bourré d’énergie. Une bonne manière de confirmer l’axe de composition du groupe, la répétition. Pas question de structures complexes, l’idée est de trouver une bonne rythmique, un ou deux bons riffs et de laisser tourner pour que Mark E. Smith puisse déblatérer ses textes (remarquez, il chante presque). Putain d’excellent post-punk abrasif, direct, pas encore la version ironique détachée qui frottera le doux cliquetis de son papier de verre verbal dans des générations d’auditeurs qui, contre toute attente, en redemanderont ad Nauseam. En piste 10, sans crier gare, une incursion turbo dans l’intimité de Smith et sa bande sous forme d’une démo assez merdique mais intéressante de ‘New puritan’ capturée à la maison; le son est pourri, la guitare semble improviser n’importe comment mais cet habillage dépouillé permet de mettre en lumière les qualités verbales des paroles, certes sibyllines quant au sens mais travaillées dans le choix des mots et leurs sonorités. Workaholic plus que prolifique, l’homme a cette qualité de bosser soigneusement en dégageant une urgence que l’on croirait complètement improvisée sur l’instant. Intéressant d’ailleurs de constater ce que donne ce même titre en version pour John Peel…Une vraie transfiguration. Sans grande surprise, vous apprendrez de ma plume que, oh surprise, cette session est indispensable. Qualité du son mais aussi de la courte sélection démontrant déjà un pied franc hors du simple cercle punk avec volonté d’explorer des chemins moins évidents et plus chaotiques. ‘Call yourselves bloody professionals ?’, l’un des nombreux commentaires que recevra le groupe lors de sa mini tournée gravée sur le début de ce disque, histoire de bien leur faire comprendre qu’ils ne venaient pas de Londres. Pour un gars de Manchester à vie tel que Mark E. Smith, j’imagine qu’on ne pouvait imaginer meilleure pompe à fuel…4,5/6

note       Publiée le dimanche 14 février 2021

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Totale's turns (it's now or never)".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Totale's turns (it's now or never)".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Totale's turns (it's now or never)".